Suspecté de sabotage ferroviaire «terroriste» en Allemagne, un Irakien arrêté en Autriche

Suspecté de sabotage ferroviaire «terroriste» en Allemagne, un Irakien arrêté en Autriche© John MACDOUGALL Source: AFP
Un train allemand S-Bahn, le 6 mars 2019 à Dortmund (image d'illustration).

Un Irakien résidant en Autriche serait responsable de deux sabotages ferroviaires en Allemagne en octobre et décembre 2018. Arrêté, il a reconnu les faits mais «a contesté le motif terroriste», selon le parquet de Vienne.

Un homme de nationalité irakienne résidant en Autriche a été interpellé le 25 mars à Vienne, soupçonné d'«attaques terroristes». Selon le parquet de la capitale autrichienne cité par l'AFP, il se serait rendu coupable d'actes de sabotage sur le réseau ferroviaire allemand en octobre et décembre 2018. Ces deux incidents, qui ont eu lieu à deux endroits différents du territoire, n'avaient fait ni victime ni dégât majeur. «Seule une erreur technique avait empêché les meurtres planifiés», a cependant relevé le parquet de Vienne, dans un communiqué.

Selon une déclaration commune des parquets de Munich, de Berlin et de la police bavaroise, le suspect a «des sympathies manifestes» pour Daesh. Le suspect a reconnu son implication mais «a contesté le motif terroriste». Dans les deux incidents, des documents portant des inscriptions en langue arabe avaient été retrouvés à proximité des lieux. Un drapeau du groupe Etat islamique avait également été découvert sur la ligne de chemin de fer visée près de Berlin.

La première tentative de sabotage présumé se serait déroulée début octobre 2018 lorsqu'un câble d'acier avait été placé sur une voie de chemin de fer reliant Nuremberg à Munich. Un train longue distance avait alors brisé le câble. Il n'avait subi que des «dommages légers».

A la fin du mois de décembre 2018, une caténaire endommagée avait par ailleurs été retrouvée sur une ligne de chemin de fer près de Berlin. La police allemande n'avaient pu établir de lien immédiat entre les deux incidents à l'époque des faits.

Le tabloïd Kurier présente l'homme arrêté comme un père de cinq enfants, employé dans une entreprise de sécurité et auteur sur Facebook de messages où il se réjouit d'autres attentats survenus en Europe. Il risque des poursuites notamment pour «infractions terroristes, tentative de meurtre et d'importantes dégradations matérielles et appartenance à un groupe terroriste».

Lire aussi : S'appuyant sur des arguments juridiques, Berlin juge «difficile» le rapatriement de ses djihadistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»