Russie : manifestations contre un projet de loi visant à se doter d'un internet indépendant (IMAGES)

Russie : manifestations contre un projet de loi visant à se doter d'un internet indépendant (IMAGES)© REUTERS/Shamil Zhumatov
Manifestation à Moscou, le 10 mars 2019, contre le projet de loi visant à se doter d'un internet indépendant
Suivez RT France surTelegram

Plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé à travers la Russie pour protester contre un projet de loi visant à doter le pays d'un internet indépendant. Les manifestants accusent ce projet de tentative d'isoler la Russie du reste du monde.

Plusieurs milliers de personnes sont descendues dans la rue ce 10 mars en Russie contre un projet de loi visant à doter le pays d'un internet indépendant. Une manifestation a été organisée, avec l'accord des autorités, à Moscou, et des événements de plus petite envergure se sont tenus à travers le pays.

La mobilisation dans la capitale a rassemblé 6 500 personnes selon la police, et 15 000 selon White Counter, une ONG de décompte.

La semaine dernière, la célèbre messagerie en ligne russe Telegram avait appelé ses utilisateurs à se rendre à cette manifestation. Sur son compte officiel, l'application avait affirmé que ce projet de loi visait notamment à «bloquer les réseaux sociaux et messageries étrangers». Telegram est actuellement en froid avec les autorités, celles-ci ayant cherché à fermer l'application, qui refuse de livrer l'accès aux correspondances de ses utilisateurs aux autorités comme le prévoit la loi.

Auteur: RT France

Fait notable : les journalistes de certains médias se sont vu interdire la couverture de la mobilisation par ses organisateurs. Ces journalistes ont toutefois reçu la possibilité d'accéder à la manifestation... à condition de fournir une copie de leur lettre de démission du média où ils travaillent.

«Des gens se réunissent pour défendre la liberté de l'internet en Russie mais, ironiquement, RT n'a pas été autorisée à couvrir le rassemblement, les organisateurs nous ayant dit que nous faisions partie des médias qu'ils ne soutenaient pas», a rapporté Madina Kotchenova, reporter de RT qui s'est rendue sur place. De même, la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonian, a tourné en dérision, sur sa chaîne Telegram, l'étrange définition de la liberté de la presse à laquelle souscrivent les organisateurs de la manifestation, qui se présentent pourtant comme des défenseurs de la liberté.

Un projet de loi qui divise

Le projet de loi pour un internet indépendant prévoit, au nom de la lutte pour la sécurité informatique, d'empêcher les sites russes de fonctionner grâce à des serveurs étrangers. Cette proposition est considérée par ses détracteurs comme une tentative de contrôler les contenus, voire d'isoler progressivement l'internet russe.

Le 21 février dernier, le président russe Vladimir Poutine avait insisté sur le fait que la Russie n'avait pas l'intention d'isoler son internet du reste du monde. A l'inverse, Vladimir Poutine avait mis en garde contre les pressions américaines visant à isoler l'internet russe, et déclaré que la Russie devait se préparer face à cette menace. «Plus nous serons souverains, y compris dans la sphère digitale, le mieux ce sera», avait-il fait valoir.

Voté en première lecture par les parlementaires en février, le projet de loi devra encore être étudié plusieurs fois par les deux chambres du Parlement.

Lire aussi : Manifestation à Moscou contre le blocage de la messagerie Telegram (IMAGES)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix