Syrie : la mort du djihadiste français Jean-Michel Clain confirmée par son épouse

Syrie : la mort du djihadiste français Jean-Michel Clain confirmée par son épouse© Zohra Bensemra Source: Reuters
Des membres des FDS sur le terrain à Raqqa, août 2017 (image d'illustration).

Après la confirmation du décès de son frère, Fabien le 28 février, la mort de Jean-Michel Clain a été annoncée par son épouse Dorothée Maquere ce 5 mars. Les deux frères, islamistes radicalisés, ont été la cible de frappes en Syrie.

Le djihadiste français Jean-Michel Clain est mort en Syrie en février, deux jours après le décès de son frère Fabien dans une frappe de la coalition, a annoncé sa femme Dorothée Maquere à l'AFP ce 5 mars : «Le drone a tué mon beau-frère, et l'obus de mortier a tué mon mari», a-t-elle précisé. Elle-même se trouvait dans une zone de rassemblement des forces anti-djihadistes près du village de Baghouz, aux confins orientaux de la Syrie.

Dorothée Maquere venait de quitter Baghouz, dernier réduit du groupe Daesh en Syrie et cible d'une offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenue par une coalition multinationale dirigée par les Etats-Unis.

La mort de Fabien Clain, dans une frappe de la coalition emmenée par Washington, avait été annoncée le 21 février par des sources à Paris, avant que la coalition ne confirme son décès quelques jours plus tard.

Jean-Michel avait été gravement blessé dans cette frappe mais il avait survécu, selon son épouse. «Le drone a ciblé juste mon beau-frère», a-t-elle souligné.

Interrogée sur la présence d'autres Français dans le réduit de Daesh, l'épouse du djihadiste s'est montrée dubitative, selon l'AFP : «Il y en a d'autres peut-être mais il n'y en a plus beaucoup en tout cas.» Cette dernière a également laissé entendre que Hayat Boumedienne, la compagne d'Amedy Coulibaly, terroriste islamiste auteur des attentats de Montrouge et de l'HyperCacher en janvier 2015, serait morte : «Elle a été tuée, je ne sais pas [quand] mais je sais que tout le monde a été tué.»

Le 28 février, «Inherent resolve», du nom de la mission anti-Daesh de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis en Syrie, avait confirmé la mort de la voix française de Daesh, Fabien Clain. L'information avait déjà fuité le 21 février. Le terroriste islamiste avait revendiqué au nom du califat auto-proclamé les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. «Une frappe de la coalition a tué un responsable actif des médias de l'Etat islamique (EI) nommé Abou Anas al Faransi, également connu sous le nom de Fabien Clain, à Baghouz» en Syrie, avait tweeté la coalition.

Après avoir grandi à Toulouse, à la Réunion et à Alençon, les frères Clain se sont convertis à l'islam en 2000. Sous le pseudonyme de «frère Omar», Fabien Clain était devenu une célèbre figure de la cellule d'Artigat, près de Toulouse, où le salafiste Olivier Corel était son mentor, ainsi que celui d'un autre djihadiste tristement célèbre : Mohamed Merah, responsable de la tuerie de Toulouse en 2012. Jean-Michel Clain, 38 ans, avait été identifié comme le psalmodieur des Anachid – chants religieux – entendus dans l'enregistrement de la revendication des attentats de Paris. Il était tenu pour gravement blessé depuis la frappe qui avait tué son frère.

Lire aussi : De la Normandie à la Syrie : l'itinéraire du djihadiste Fabien Clain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»