ONU : la Russie et la Chine mettent leur veto à une résolution américaine sur le Venezuela

ONU : la Russie et la Chine mettent leur veto à une résolution américaine sur le Venezuela© Lucas Jackson Source: Reuters
Les membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le 28 février 2019

Un projet américain de résolution appelant à des élections «libres, justes et crédibles» au Venezuela, a été rejeté par Moscou, qui y voyait une tentative de changement de régime. La Russie a également échoué à faire adopter son texte.

La Russie et la Chine usé de leur droit de veto devant le Conseil de sécurité de l'ONU, ce 28 février, concernant le projet de résolution des Etats-Unis, appelant à des élections présidentielles «libres, justes et crédibles» et à des «livraisons d'aide humanitaire sans entraves» au Venezuela. Le texte proposé par Washington affirmait également «l'autorité constitutionnelle» de l'Assemblée nationale dirigée par l'opposant Juan Guaido, qui s'est par ailleurs auto-proclamé président du Venezuela. Moscou et Pékin voyaient dans la proposition américaine une forme d'ingérence dans les affaires intérieures d'un Etat souverain. 

Le texte aurait été sans précédent et revenait à «limoger un président», selon l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia. «Les Etats-Unis s'entêtent dans leur escalade», a-t-il dénoncé. «L'objectif, c'est le changement de régime», a insisté le diplomate russe. 

L'Afrique du Sud, membre non permanent du Conseil de sécurité, a aussi voté contre le texte américain qui avait le soutien de neuf pays, notamment européens et latino-américains.

Un projet de résolution russe également rejeté

La Russie avait par ailleurs proposé un autre projet de résolution mais, elle non plus, n'est pas parvenue à le faire adopter par le Conseil. Ce texte avait pour ambition de dénoncer «les menaces de recourir à la force» contre Caracas, agitées régulièrement par les Etats-Unis.

Moscou n'a obtenu l'appui que de la Chine, de l'Afrique du Sud et de la Guinée équatoriale. Le texte russe soulignait aussi «la nécessité d'un plein respect des principes d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance dans la fourniture d'une aide internationale».

Lire aussi : Le chef de la diplomatie vénézuélienne réclame une rencontre entre Trump et Maduro

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter