Venezuela : après avoir refusé celle des USA, Maduro annonce l'arrivée d'aide humanitaire de Russie

- Avec AFP

Venezuela : après avoir refusé celle des USA, Maduro annonce l'arrivée d'aide humanitaire de Russie© Miraflores Palace Source: Reuters
Le président vénézuélien Nicolas Maduro (image d'illustration).

Si l'information n'a pas encore été confirmée par Moscou, le chef de l'Etat vénézuélien a annoncé l'arrivée imminente d'aide humanitaire russe, chinoise ou encore turque dans son pays, précisant qu'il s'agissait de «médicaments très coûteux».

«Mercredi [20 février], 300 tonnes d'aide humanitaire [en provenance de différents pays] arriveront de Russie» : tout en réitérant son opposition aux précédentes propositions de Washington, Nicolas Maduro a annoncé ce 18 février l'arrivée d'aide humanitaire de Russie, de Chine, de Turquie et d'autres pays, mais aussi des Nations unies. Expliquant que l'aide correspondait à une livraison de «médicaments très coûteux», il a fait savoir que l'envoi de marchandises se ferait depuis la Russie, mais l'information n'a pas été confirmée dans l'immédiat par Moscou.

Nous avons une assistance technique de la part de toutes les agences de l'ONU.

«Celle-là, nous l'avons payée avec dignité», a assuré Nicolas Maduro, ajoutant : «Nous avons une assistance technique de la part de toutes les agences de l'ONU.»

En outre, le président de la République bolivarienne du Venezuela a de nouveau qualifié de «show politique» et de «piège attrape-nigaud» la demande d'envoi d'aide américaine de l'opposant Juan Guaido, président du Parlement qui s'est autoproclamé président intérimaire, qui a été reconnu par une cinquantaine de pays, Etats-Unis en tête.

Le Venezuela traverse actuellement une semaine sous haute tension, Juan Guaido ayant assuré pour sa part que l'aide humanitaire américaine serait acheminée coûte que coûte dans le pays.

Washington maintient la pression

De son côté, Donald Trump a mis en garde les chefs militaires vénézuéliens, considérant qu'ils courraient à leur «perte» s'ils refusaient de se rallier à l'opposant et président autoproclamé Juan Guaido. L'armée avait en effet assuré de son soutien à Nicolas Maduro, réélu l'an dernier pour un second mandat.

Vous n'aurez aucun endroit où vous réfugier, pas de sortie possible. Vous perdrez tout.

«Les yeux du monde entier sont braqués sur vous aujourd'hui [...] Vous pouvez choisir d'accepter l'offre généreuse d'amnistie du président Guaido et vivre en paix auprès des vôtres [...] Sinon vous pouvez choisir la seconde voie : continuer à soutenir Maduro. Dans ce cas vous n'aurez aucun endroit où vous réfugier, pas de sortie possible. Vous perdrez tout», a affirmé le président américain, avant d'ajouter que les autorités américaines savaient où se trouvaient «les milliards de dollars volés par une petite poignée de membres du régime au pouvoir à Caracas».

Auteur: RT France

Lire aussi : Venezuela : attention aux sources d'information !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter