Les Etats-Unis appellent l'armée vénézuélienne à rejoindre Juan Guaido

Les Etats-Unis appellent l'armée vénézuélienne à rejoindre Juan Guaido© Jim Young Source: Reuters
John Bolton appelle l'armée vénézuélienne à soutenir Juan Guaido (image d'illustration).

Certainement boosté par la déclaration du général de l'armée de l'Air Francisco Yanez, qui ne reconnaît plus l'autorité du chef de l'Etat vénézuélien, John Bolton a appelé les militaires à rejoindre le camp du président par intérim Juan Guaido.

«Les Etats-Unis appellent tous les membres de l'armée [vénézuélienne] à suivre l'exemple du général Yanez, et à protéger les manifestants pacifiques qui soutiennent la démocratie», a écrit sur les réseaux sociaux, le 2 février, le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton.

Quelques heures plus tôt, le général de l'armée de l'Air vénézuélienne, Francisco Yanez, avait effectivement annoncé qu'il ne reconnaissait plus «l'autorité dictatoriale» du président Nicolas Maduro. «Je vous informe que je ne reconnais pas l'autorité dictatoriale de Nicolas Maduro et que je reconnais le député Juan Guaido comme président du Venezuela», a notamment déclaré l'officier, en uniforme dans une vidéo.

Malgré tout, l'armée de l'Air a immédiatement posté une photo de Francisco Yanez, barrée en rouge du mot «Traître».

Le commandant de la défense aérospatiale vénézuélienne, le général de corps d'armée Juan Teixeira, a également réagi en dénonçant «l'attitude criminelle» du général Francisco Yanez «qui trahit son serment d'allégeance à la patrie, à l'institution et à notre commandant en chef, Nicolas Maduro».

Dans une tribune publiée le 30 janvier dans le New York Times, le président de l'Assemblée nationale vénézuélienne et «président par intérim» autoproclamé Juan Guaido, avait jugé que le soutien de l'armée vénézuélienne était «crucial» pour parvenir à «un changement de gouvernement». 

Le 24 janvier, l'armée avait néanmoins renouvelé son appui à Nicolas Maduro. Ce dernier est le «président légitime» du Venezuela, avait de fait martelé le haut commandement militaire, qualifiant de «coup d'Etat» l'auto-proclamation de Juan Guaido comme président par intérim. «On a cherché à instaurer de facto un gouvernement parallèle», avait dénoncé lors d'une conférence de presse le ministre de la Défense, le général Vladimir Padrino, entouré des membres du haut commandement militaire du pays.

Lire aussi : Venezuela : une nouvelle manifestation contre Maduro à l’appel de Juan Guaido

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»