Royaume-Uni : la reine invite ses sujets à trouver «un terrain d'entente» sur le Brexit

- Avec AFP

Royaume-Uni : la reine invite ses sujets à trouver «un terrain d'entente» sur le Brexit© TOBY MELVILLE Source: Reuters
La reine Elizabeth II à une oeuvre de charité le 5 décembre 2018, Londres (image d'illustration).

Bien que tenue à un devoir de réserve qui lui interdit de s'exprimer publiquement sur les affaires politiques de son royaume, la reine Elizabeth II s'est permis une allusion discrète à la crise du Brexit que traverse le Royaume-Uni.

La reine Elizabeth II a appelé les Britanniques à trouver «un terrain d'entente», une intervention vue outre-Manche comme une allusion directe au débat sur le Brexit qui déchire actuellement le Royaume-Uni. La souveraine de 92 ans a ainsi déclaré le 24 janvier devant les membres du Women's Institute : «Dans notre recherche de nouvelles réponses en ces temps modernes, je préfère pour ma part les recettes éprouvées, comme se parler avec respect et respecter les différents points de vue, se rassembler pour chercher un terrain d'entente et ne jamais oublier de prendre du recul.» Et la reine de préciser : «Pour moi, ces approches sont intemporelles et je les recommande à tout le monde.»

Ces propos d'Elizabeth II ont été interprétés au Royaume-Uni comme une référence aux vives tensions marquant le débat sur la mise en œuvre de la sortie du pays de l'Union européenne, programmée pour le 29 mars. Dans son discours de Noël déjà, la reine avait appelé les Britanniques à faire preuve de «respect» les uns envers les autres : «Même si les différences les plus profondes nous séparent, traiter autrui avec respect, comme un être humain, est toujours un bon premier pas.» 

Tenue à son devoir de réserve, la reine observe une stricte neutralité sur le plan politique, et son discours de Noël, non visé par le gouvernement contrairement à ses autres interventions, est l'une des rares occasions pour elle d'exprimer publiquement ses opinions personnelles.

Lire aussi : Brexit : pour Macron, le référendum était «manipulé de l'extérieur»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter