Inde : la vente du Rafale français compromise, le chasseur russe Su30 en bonne position

Dassault Rafale© Grigory Sysoev Source: RIA NOVOSTI
Dassault Rafale

Trois années de négociations entre le groupe Dassault et le comité de négociations du ministère de la Défense indien sur l’achat de 126 avions de combat Rafales pourraient échouer. La plupart des sources mettent en cause le prix élevé des avions.

Selon une source anonyme cité par le journal indien Business Standard, l’offre du groupe français Dassault s'est avérée beaucoup plus chère que l’offre commerciale présentée comme la plus avantageuse le 31 janvier 2012.

Si c’est vrai, la réaction de l’armée indienne pourrait entraîner un sérieux revers pour Dassault. La commande avait déjà été réduite de 310 à 126 appareils à cause de restrictions budgétaires. Cette nouvelle pourrait aussi faire du Caire le premier et le seul acheteur étranger de l’avion de combat français. Lundi, la France a annoncé la signature d’un accord de 5,2 milliards d’euros pour la vente de 24 Rafales à l’Egypte.

Le prix du Rafale, pour l’Inde, est finalement plus élevé que celui de l’Eurofighter Typhoon dont le coût s’élève à 90 millions d’euros environ et qui avait terminé deuxième à l’appel d’offres.

«Le manque d’expérience du ministère de la Défense, qui s’est basé sur les éléments incomplets et sommaires fournis par Dassault, lui a fait déclarer à tort que le Rafale était meilleur marché. Maintenant, après trois années passées à examiner les chiffres exacts fournis par les Français, nous avons réalisé que l’Inde allait payer beaucoup plus que ce qui avait été calculé au départ», a déclaré un responsable du comité de négociation au Business Standard.

Le ministère indien de la Défense aurait expliqué cette confusion par une mauvaise prise en compte des frais d'amortissement, qui incluent les coûts de révision et de maintenance du chasseur sur 30 à 40 années d’exploitation. Jusqu’à présent, le ministère n’a pas fait de commentaire officiel sur le contrat des Rafales.

Le Rafale de Dassault est un avion militaire français multi-rôle avec deux turboréacteurs. Il a été introduit en 2001 dans l'aviation et la marine militaire française.

En 2012, le groupe français Dassault Aviation a remporté l’appel d’offres du ministère de la Défense indien intitulé Medium Multi-Role Combat Aircraft (MMRCA). Les conditions impliquaient de produire les 18 premiers avions en France, puis de confier la fabrication des 126 autres appareils à l'indien Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) en vertu d'une clause de transfert de technologie. La licence pour la production des 108 avions militaires en Inde prévoyait la fabrication de 74 Rafales monoplace et de 34 appareils biplaces.

Fin décembre 2014, le ministre indien de la Défense Manohar Parrikar a reconnu pour la première fois que les négociations avec Dassault étaient en panne.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a refusé de voler sur l’un des trois Rafales arrivés à Bangalore pour le show aérien Aero India 2015. «Il est clair que le Premier ministre Narendra Modi n’a pas prévu de voler dans un avion militaire quel qu’il soit. Cette nouvelle est fausse, inadaptée et infondée», a fait savoir le ministère de la Défense la semaine dernière, prenant encore davantage ses distances avec Dassault Aviation.

Le ministre indien de la Défense a aussi fait perdre ses illusions au consortium Eurofighter GmbH en déclarant que les procédures ne permettaient pas de transférer le contrat.

Alors que les espoirs de vente des Rafales s'estompent, Manohar Parrikar a déclaré que le chasseur russe Su-30MKI, qui est produit en Inde depuis le début des années 2000, constituait une alternative viable. «Nous pouvons toujours choisir le chasseur russe Su-30. Ce que je veux dire c’est : modernisez le Su-30, augmentez ses capacités», a précisé le minstre indien de la Défense, ajoutant que c’était «un avion approprié pour répondre aux besoins des forces aériennes».

Selon RIA Novosti, la Russie est prête a livrer de tels chasseurs à l'Inde.

Le chasseur Su-30MKI a été créé spécialement pour l’Inde par Sukhoi Corporation, 200 exemplaires ont été mis en service dans les forces aériennes indiennes au mois d’août 2014. Le prix moyen d'un chasseur Su-30MKI est de 49,1 millions d’euros.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales