Maroc : des centaines de commerçants en colère manifestent en gilet jaune (PHOTO, VIDEO)

Maroc : des centaines de commerçants en colère manifestent en gilet jaune (PHOTO, VIDEO)© Capture d'écran d'une vidéo relayée sur le groupe Facebook "Meknès, La Mecque et les hommes"
Des commerçants de la villes marocaines de Meknes endossent un gilet jaune pour protester contre le gouvernement, le 7 janvier.

En signe de protestation contre la politique du gouvernement marocain, plusieurs centaines de commerçants de la ville de Meknès, au Maroc, ont revêtu des gilets jaunes lors d’une manifestation organisée le 7 janvier.

Des centaines de commerçants de la ville marocaine de Meknès ont protesté le 7 janvier contre les autorités qu'ils accusent, d'après plusieurs médias locaux, de les «abandonner». Les protestataires, vêtus de gilets jaunes, à l'instar du mouvement de contestation français, s'estiment victimes du laxisme des pouvoirs publics à l’encontre des vendeurs ambulants, accusés de nuire à leurs activités. Ils déplorent en outre l’instauration de nouvelles taxes susceptibles de réduire davantage leur chiffre d’affaires. En parallèle à cette manifestation, une grève générale a été organisée dans la vieille ville. 

Sur les réseaux sociaux, plusieurs images de la contestation ont été relayées. 

En réponse, le porte-parole du gouvernement marocain Mustapha El Khalfi a affirmé que les portes du ministère de l'Industrie, de l'Investissement et du Commerce étaient «ouvertes» afin d'entamer un dialogue. 

Le secteur du commerce au Maroc est secoué ces derniers jours par plusieurs mouvements de contestation. Le 3 janvier, des commerçants de Casablanca, la capitale économique du royaume, avaient tenu un rassemblement contre les dernières dispositions du gouvernement les concernant directement. Comme le rappelle le site TelQuel, il est notamment prévu que «les commerçants délivrent des factures numérotées et en série continue. Pour cela, ils doivent se doter d’un logiciel de facturation homologué par l’administration fiscale et d’un système d’information permettant directement d’avoir une base de données commune avec le fisc». Nombre d'entre eux exigent un délai supplémentaire d’un an pour se conformer à la législation actuelle. 

Lire aussi : Tunisie : les Gilets passent au rouge

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»