Sauvetage miraculeux à Magnitogorsk : un bébé tiré des décombres de l’immeuble (VIDEO)

Sauvetage miraculeux à Magnitogorsk : un bébé tiré des décombres de l’immeuble (VIDEO)© Ministère russe des situations d'urgence
Sauvetage d'un nourrisson à Magnitogorsk, en Russie
Suivez RT France surTelegram

Après avoir survécu à des températures descendues jusqu'à moins 27 degrés dans la nuit, un nourrisson a été retrouvé dans les restes d'un immeuble détruit par une explosion due au gaz. Son berceau et une couverture chaude lui auraient été salutaires.

Les secouristes russes ont retrouvé un bébé de dix mois, vivant, sous les décombres d'un immeuble résidentiel de la ville de Magnitogorsk, dévasté par une explosion due au gaz dans la nuit du 30 au 31 décembre. «Un miracle s'est produit pour la Nouvelle Année ! Un garçon de dix mois a été sauvé !», s'est félicité le ministère russe des Situations d'urgence, dans un communiqué, ce 1er janvier 2019.

Il s'agit d'un petit garçon du nom d'Ivan Fokine, selon un porte-parole du ministère, cité par l'agence TASS. Le nourrisson a survécu aux températures qui sont descendues dans la nuit jusqu'à moins 27 degrés Celsius, selon TASS.  

Alors que les secouristes bravaient le froid pour rechercher, dans les décombres, des dizaines d'habitants pour l'heure introuvables, des bruits de pleurs leur ont permis de sauver le nourrisson enveloppé, dans une couverture. «Le bébé a été sauvé grâce à son berceau et au fait qu'il était enveloppé dans une couverture chaude», a expliqué le gouverneur de la région de Tchéliabinsk, Boris Doubrovski, sur l'application de messagerie Telegram.

Le ministère russe de la Santé a rapporté que l'enfant, qui est actuellement dans un état «extrêmement grave» et souffre de graves engelures, d'un traumatisme crânien et de plusieurs fractures aux jambes, serait évacué à Moscou pour y être soigné dans l'une des meilleures cliniques pour enfants.

Dans la matinée du 1er janvier, le ministre russe des Situations d'urgence, Evguéni Zinitchev, a annoncé une suspension temporaire des recherches de survivants, en raison d'«un risque réel d'effondrement d'une partie de l'immeuble».

Selon lui, les travaux de stabilisation des murs pourraient prendre jusqu'à 24 heures. Suspendues à des grues, des équipes démantèlent le bâtiment de l'extérieur.

Dans un nouveau bilan, les autorités ont annoncé avoir retrouvé les corps de neuf victimes, toutes adultes.Six personnes, parmi lesquelles un garçon de 13 ans, ont été retrouvées vivantes et hospitalisées et 32 autres restent portées disparues.

Le gouverneur de la région a décrété que le 2 janvier serait une journée de deuil où les drapeaux seront mis en berne et les spectacles de divertissement annulés. 

L'explosion a laissé des centaines de résidents sans abri alors que les températures sont glaciales.

Le 31 décembre, le président Vladimir Poutine s'était immédiatement rendu sur les lieux du drame. Les enquêteurs ont ouvert une enquête criminelle sur l'accident. Le service russe de sécurité (FSB) a confirmé que l'explosion était due au gaz.

Lire aussi : Vladimir Poutine adresse aux Russes ses vœux pour le Nouvel An 2019

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix