Des athlètes contre l’armée : un char surprend les participants d’une course cycliste en Norvège

Capture d'écran de la vidéo sur youtube.com© Snoop Buzz
Capture d'écran de la vidéo sur youtube.com

Une course vélo de 700 km peut paraître monotone, même pour les cyclistes qui pédalent. Mais l’armée norvégienne a su pimenter la troisième course de l’Arctique la semaine dernière, en déployant un char de combat aux côtés des participants.

Après avoir appris que la course cycliste de l’Arctique passerait à travers le camp militaire de Setermoen, un bataillon blindé norvégien a décidé de s’amuser un peu. Un char Leopard 2A4 a été dépêché pour accueillir les coureurs. Il en a même profité pour faire une portion du parcours avec eux, de manière tout-à-fait officieuse.

«Les cyclistes savaient qu’ils allaient traverser une garnison militaire en vélo et ils savaient aussi qu’ils allaient bénéficier d’une sorte de soutien, si l’on peut dire», a confié le lieutenant-colonel de l’armée norvégienne Alexandre Jankov au site internet The Local.

Même si l’idée de voir un tank concourir aux côtés de cyclistes ne portant qu’un casque de vélo peut paraître un peu dangereuse, Alexandre Jankov a affirmé qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. «Il y avait une barrière physique entre le peloton et le char de combat, il n’y avait par conséquent aucun risque pour la sécurité», a souligné le militaire norvégien.

D’autres chars sont également venus saluer les cyclistes, ainsi que d’autres militaires et des véhicules médicaux. Des centaines de soldats se sont alignés pour afficher leur soutien aux cyclistes au moment de leur passage.

«[Les soldats] étaient absolument extatiques. Ils se sont beaucoup amusés toute la journée, en accueillant des cyclistes professionnels venus du monde entier et en les recevant dans la garnison. Les soldats ont suivi les athlètes tout au long de leur chemin», a encore précisé Alexandre Jankov.

En Norvège, la course cycliste Arctique est une compétition de quatre jours durant laquelle les sportifs parcourent 700 kilomètres en quatre étapes. La troisième édition de la course s’est déroulée du 13 au 16 août, et c’est l’estonien Rein Taaramäe qui s’est imposé au classement général de cette troisième édition.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales