Les musulmans dans le viseur ? Pour devenir Danois, les étrangers naturalisés devront serrer la main

Les musulmans dans le viseur ? Pour devenir Danois, les étrangers naturalisés devront serrer la main© Ritzau Scanpix / Martin Sylvest Source: Reuters
Image d'illustration.

Nouvelle initiative choc au Danemark : le pays scandinave vient de faire passer une loi obligeant les étrangers naturalisés à serrer la main lors de la cérémonie où ils obtiennent la citoyenneté danoise.

Les législateurs danois ont approuvé un projet de loi visant à obliger ceux qui veulent obtenir la nationalité du pays à serrer la main à l'officier d'état civil présidant la cérémonie, rapporte ce 20 décembre le New York Times. Cette initiative est critiquée dans le pays pour avoir été pensée dans le but de discriminer les musulmans tentés de devenir Danois.

Néanmoins, la proposition était soutenue par les partis qui forment la coalition gouvernementale, au premier rangs desquels le Parti conservateur et le Parti populaire danois (anti-immigration). Cette nouvelle obligation à l'endroit des étrangers naturalisés entrera en vigueur le 1er janvier.

Une partie tout à fait naturelle d'une cérémonie

Certains maires ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils ignoreraient les nouvelles directives. «Serrer la main ne montre pas si vous êtes intégré ou non. Je pense que je trouverai probablement une excuse et le maire adjoint viendra au travail ce jour-là», avait par exemple prévenu en septembre Kasper Ejsing Olesen, le premier édile de la ville de Kerteminde. Le projet de loi prévoit également le doublement des frais de naturalisation, qui atteindront désormais environ 350 euros.

Le ministre danois de l'Intégration, Inger Støjberg, membre du parti de centre-droit Venstre, a écartées ces critiques, insistant sur le fait qu'une poignée de main était «une partie tout à fait naturelle d'une cérémonie». Sur sa page Facebook, elle a encore justifié cette loi en expliquant que la poignée de main était «un signe visible que vous avez le Danemark au cœur».

La Danemark à la pointe des mesures chocs d'intégration des immigrés

Elle a en outre expliqué que le porte-parole danois du parti islamiste Hizb ut-Tahrir, qui soutenait ouvertement la création d'un califat, avait fait savoir qu'il ne serait pas devenu Danois si la loi avait été applicable au moment où il a été naturalisé.

«Je lui ai demandé s'il conseillerait aux partisans du Hizb ut-Tahrir d'éviter la naturalisation, et il a dit qu'il le ferait. C'est exactement ce que nous voulons avec cette cérémonie de naturalisation».

Cette nouvelle mesure s'inscrit dans la politique menée par le gouvernement danois contre l'immigration massive et l'afflux de migrants. Plus tôt ce mois-ci, Inger Støjberg avait par exemple proposé d’envoyer les demandeurs d’asile déboutés sur une île danoise éloignée des côtes, à environ trois kilomètres du continent. Une centaine de demandeurs d'asile déboutés ainsi que des criminels vont y être amenés d'ici 2021.

Depuis 2016, le Danemark applique également une loi permettant de confisquer de l'argent et des objets de valeur des réfugiés pour financer leur séjour au Danemark. Pour devenir Danois, un étranger doit vivre dans le pays depuis au moins neuf ans, passer un test de langue et de culture danoise, présenter un casier judiciaire vierge de toute infraction grave et avoir assez de capacités financières pour subvenir à ses besoins.

Lire aussi : Le Danemark n'acceptera plus de migrants en 2018

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»