Un avion indonésien se serait écrasé dans les montagnes de Papouasie, il n'y aurait aucun survivant

ATR 42-300 © Capture d'écran du compte de Twitter de Mehmet Dikbayır ‏@mehmetdikbayir
ATR 42-300

Selon les sources médiatiques indonésiennes, l'avion ATR 42-300 de la compagnie Trigana Air Service se serait écrasé dans les montagnes de Papouasie. Aucune déclaration officielle n'est encore venue confirmer cette information.

D’après le chef de l'Agence Nationale Indonésienne de Recherche et de Sauvetage (BASARNAS), Bambang Soelystyo, l'avion transportait 49 passagers, dont cinq enfants et cinq membres d'équipage. Il a décollé de l'aéroport Sentani de Jayapura et devait atterrir à Oksibil.

Selon des informations préliminaires, les opérateurs ont perdu le contact avec l’avion ATR 42-300 juste avant 15H00 (06H00 GMT) alors qu'il survolait les territoires de la province de Papouasie. Il ne volait que depuis une trentaine de minutes au moment de sa disparition.

«Nous ne savons pas ce qui est arrivé à l'appareil et nous nous coordonnons avec les autorités locales», a déclaré le porte-parole  du ministère des Transports J.A. Barata.

«La météo est très très mauvaise là bas. Il fait très sombre et c'est très nuageux. Les conditions ne sont pas propices aux recherches. La zone est montagneuse», a-t-il précisé. 

Les autorités ont annoncé l'arrêt momentané des opérations de secours à cause du mauvais temps et de l'obscurité.

«Nous poursuivrons les recherches lundi à 6 heure (heure locale)», a précisé l'un des sauveteurs.

L'Indonésie possède d’une histoire triste de sécurité aéronautique. En décembre, un avion de la compagnie AirAsia qui est parti de Surabaya à destination de Singapour s'est noyé en mer de Java. 162 personnes ont péri.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales