Tollé après des discriminations contre la sœur autiste du mannequin russe Natalia Vodianova

Natalia Vodianova et sa sœur Oksana© Timon Afinsky for SUPERNOVA!
Natalia Vodianova et sa sœur Oksana

Un scandale a éclaté après que la sœur autiste de Natalia Vodianova avait été mise à la porte d’un café à Nijni Novgorod. La mannequin a réussi à obtenir la fermeture de l’établissement dont le gérant fait face à des accusations au pénal.

C’est sur sa page Facebook que Natalia Vodianova, un des plus fameux mannequins russes, le visage actuel de Guerlain et d’Etam, mais aussi philanthrope, a partagé l’histoire qui est arrivée à sa sœur âgée de 27 ans, Oksana, qui souffre d'un autisme sévère et de paralysie cérébrale. Cette dernière, accompagnée de son auxiliaire de vie, s’est rendue dans un café de sa ville natale de Nijni Novgorod, pour y boire un chocolat. Mais au lieu de la servir, le gérant lui a demandé de sortir de l’établissement.

 «Vous faites peur aux clients. Partez et allez voir un médecin pour soigner votre enfant. Et ne sortez plus dans un endroit public», a-t-il dit à l’accompagnatrice d’Oksana, selon Natalia Vodianova. Un des gardiens a par ailleurs menacé d’appeler la police si Oksana ne quittait pas les lieux immédiatement.

Дорогие,Ситуация, которая вчера произошла с моей родной сестрой Оксаной, не единичный случай, к сожалению, это та реал...

Posted by Наталья Водянова on 12 августа 2015 г.

 Cherchant à éviter le conflit, Oksana est finalement sortie du café, accompagnée de son auxiliaire de vie et de sa mère, qui s’était rendue sur place pour aider sa fille. Là, elles ont été brièvement arrêtées par la police. La mère d’Oksana Larissa a ensuite déposé une plainte contre le gérant du café pour «insultes publiques» et «discrimination».

La publication de sœur de la victime, Natalia Vodianova sur sa page facebook, a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux et a été largement commentée et discutée. Le personnel du café fait actuellement  face à des accusations pénales pour «atteinte à la dignité humaine avec menaces et violence». L’établissement lui-même sera bientôt fermé, ayant perdu son contrat avec le parc auquel il louait ses locaux.

La sœur de Natalia, Oksana© Timon Afinsky for SUPERNOVA!
La sœur de Natalia, Oksana

Le scandale a également attiré l’attention du public sur les problèmes des personnes handicapés en Russie. Selon la responsable du Conseil de coordination en faveur des personnes handicapées, Elena Klotchko, cet incident pourrait amener les gens à réfléchir et à changer d'attitude.

«Dans de nombreux pays, tous les changements positifs dans l’attitude publique envers des handicapés ont fait suite à des poursuites initiées par les handicapés eux-mêmes, puisqu’ils ont lutté pour leurs droits contre les discriminations dont ils étaient victimes», a expliqué Elena Klotchko à RIA Novosti.

Natalia Vodianova et Antoine Arnault© Timon Afinsky for SUPERNOVA!
Natalia Vodianova et Antoine Arnault

Natalia Vodianova est connue comme mannequin vedette ayant fait une carrière exceptionnelle en dépit de ses origines modestes. Enfant, elle vendait des fruits dans les rues de Nijni Novgorod, sa ville natale. Plus tard, elle a été repérée par Calvin Klein qui lui fit signer son premier contrat. Elle fit rapidement la Une de nombreux magazines. Selon le classement du journal américain Forbes, elle serait la troisième mannequin la mieux payée au monde. Aujourd’hui elle partage sa vie avec Antoine Arnault, directeur général du bottier français de luxe, Berluti, et fils de Bernard Arnault le patron du groupe LVMH, avec qui elle a un fils.

Natalia est également connue en Russie pour ses activités caritatives. Le mannequin a créé une fondation appelée «Naked Heart Foundation» («Les cœurs dévoilés») en 2004. Depuis son ouverture, la fondation a construit des aires de jeux pour enfants dans toute la Russie et continue d’apporter son soutien aux enfants handicapés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales