La justice italienne demande la mise sous séquestre à Marseille de l'Aquarius

- Avec AFP

La justice italienne demande la mise sous séquestre à Marseille de l'Aquarius© Matthew Mirabelli Source: AFP
L'Aquarius.
Suivez RT France surTelegram

Selon Médecins sans frontières, la justice italienne a demandé le placement sous séquestre du navire humanitaire Aquarius, actuellement bloqué à Marseille, pour une affaire de traitement illégal de déchets dangereux.

D'après plusieurs médias italiens, dont La Repubblica, les autorités italiennes soupçonnent le navire humanitaire Aquarius – affrété depuis 2016 par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) pour secourir les migrants au large de la Libye – d'avoir déversé un total de 24 tonnes de déchets potentiellement toxiques dans les ports italiens, en les faisant passer pour des déchets classiques.

La justice italienne a par conséquent demandé le placement sous séquestre du navire, selon MSF. Citant l'ONG, l'AFP avait dans un premier temps rapporté que l'Aquarius avait été placé sous séquestre, ce qui n'est pas encore le cas.

L'enquête, coordonnée par le parquet de Catane (Sicile), porte sur le traitement des déchets – vêtements des migrants, restes alimentaires et déchets sanitaires – dans les ports italiens où l'Aquarius, mais aussi le Vos Prudence, un autre navire affrété par MSF en 2017, ont débarqué des milliers de migrants secourus en mer.

«Toutes nos opérations au port, y compris la gestion des déchets, ont toujours suivi des procédures standard. Les autorités compétentes n'ont pas contesté ces procédures ni identifié de risque pour la santé publique depuis que nous avons lancé nos activités en mer», a réagi MSF dans un communiqué.

«Le seul crime que nous voyons aujourd'hui en Méditerranée est le démantèlement total du système de recherches et de secours», a dénoncé MSF dans son communiqué, évoquant «deux années de campagnes diffamatoires» contre les ONG.

Depuis plusieurs mois, le navire se lance dans des opérations de sauvetage en Méditerranée pour apporter des secours aux migrants cherchant à se rendre clandestinement en Europe.

En juin dernier, l'Aquarius avait été au cœur d'une crise diplomatique, après avoir récupéré 630 migrants au large de la Libye, débarqués en Espagne après le refus de l'Italie et de Malte de les accueillir. Le scénario s'était répété en août pour 141 migrants, finalement débarqués à Malte.

Lire aussi : L'Italie a-t-elle fait révoquer le pavillon panaméen de l'Aquarius ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix