Belgique : un policier agressé au couteau devant un commissariat à Bruxelles

Belgique : un policier agressé au couteau devant un commissariat à Bruxelles© Francois Lenoir Source: Reuters
Des membres de la police belge en faction devant le tribunal à Bruxelles, 2017 (image d'illustration).

Un policier a été poignardé et blessé au cou devant un commissariat de Bruxelles. L’agresseur aurait crié «Allahou akbar» au moment de frapper, selon La Dernière Heure. L'enquête a été confiée à la section anti-terrorisme de la police fédérale.

Vers 5h30 le 20 novembre, un homme muni d'un couteau a attaqué un policier, à deux pas de la Grand-Place de Bruxelles, devant le commissariat principal de la ville. Le fonctionnaire de police a été blessé au cou et transporté à l’hôpital mais ses jours ne sont pas en danger, selon le quotidien belge Le Soir.

Selon des sources citées par La Dernière Heure, l'auteur de l'attaque aurait crié «Allahou akbar» au moment de passer à l'acte. Une information que la porte-parole de la police n'a pas souhaité confirmer. Blessé par balles par les collègues de la victime, l'assaillant a également été emmené à l'hôpital, mais serait hors de danger.

«La police est une nouvelle fois victime d'une attaque lâche», a réagi le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, dans des propos rapportés par La Dernière Heure. «Le parquet enquête sur l'affaire», a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions. L'enquête a été confiée à la section anti-terrorisme de la police fédérale, et l'instruction ouverte pour «tentative d'assassinat dans un contexte terroriste», d'après des informations de La Libre.

Cette attaque a eu lieu alors que le président français Emmanuel Macron effectue une visite d'Etat de deux jours, entamée le 19 novembre, en Belgique, dans un contexte encore marqué par le souvenir des attentats djihadistes de Paris et Bruxelles.

Ce 20 novembre, Emmanuel Macron doit se rendre avec le roi Philippe à Molenbeek, commune de l'agglomération bruxelloise devenue aux yeux du monde un fief de djihadistes après les attentats parisiens de novembre 2015, dont plusieurs des auteurs en étaient originaires.

Lire aussi : «Capitale européenne du djihad» : Fox News fustige Molenbeek, qui veut déposer plainte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter