Belgique : des soldats ont ouvert le feu sur un homme qui les avait attaqués avec un couteau

Belgique : des soldats ont ouvert le feu sur un homme qui les avait attaqués avec un couteau
L'attaque au couteau contre des militaires à Bruxelles considérée comme terroriste

Un homme qui avait attaqué des soldats avec un couteau a été abattu par des militaires dans le centre de Bruxelles. L'attaque est considérée comme un acte terroriste par les autorités.

Des militaires ont ouvert le feu sur un individu ayant attaqué des soldats à l'arme blanche dans le centre de Bruxelles vers 20h15 selon lalibre.be. D'après les informations rapportées par le média, l'agresseur serait un homme d'origine somalienne âgé d'une trentaine d'années et n'aurait pas de liens connus avec le terrorisme. Il n'a pas survécu à ses blessures selon parquet fédéral belge cité par l'AFP, qui considère par ailleurs cette attaque comme «terroriste». 

Le Centre de crise Belge a annoncé l'attaque sur son compte Twitter. 

Selon un témoin travaillant dans un bar à proximité du lieu de l'agression cité par le média belge dhnet.be, le forcené aurait crié «Allah Akbar», avant de lancer son attaque. 

Le périmètre a été bouclé par la police. Sur une photo publiée par un témoin sur les réseaux sociaux, on voit un véhicule d'intervention blindé stationné à proximité du lieu de l'attaque. 

Le premier-ministre Charles Michel a d'ores et déjà apporté son soutien aux militaires sur son compte Twitter. 

Selon La Libre, un militaire aurait été blessé au visage et un autre à la main. Le bourgmestre de Bruxelles a qualifié d'attaque d'«acte d'un individu isolé» au cours d'un point presse sur les lieux de l'attaque. 

Lire aussi : Royaume-Uni : deux policiers blessés après une attaque au couteau devant Buckingham Palace

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.