Royaume-Uni : deux policiers blessés après une attaque au couteau devant Buckingham Palace

- Avec AFP

Royaume-Uni : deux policiers blessés après une attaque au couteau devant Buckingham Palace© Hannah Mckay Source: Reuters
Cordon de police aux alentours de Buckingham Palace le 25 août.
Suivez RT France surTelegram

Un homme armé d'un couteau a attaqué deux policiers devant Buckingham Palace à Londres. Il a légèrement blessé deux agents de police au bras avant d'être interpellé. Il est détenu dans le cadre de la législation antiterroriste.

Un homme a été arrêté le 25 août après avoir attaqué des policiers devant le palais de Buckingham, la résidence de la reine Elizabeth II à Londres, d'après la police de Londres.

«L'homme a été interpellé [....] vers 20h35 par des agents [...] devant le palais de Buckingham, en possession d'un couteau. Deux agents ont été légèrement blessés aux bras», a fait savoir la police de Londres par le biais d'un communiqué.

Après avoir initialement déclaré que l'homme avait été arrêté pour coups et blessures, la police a annoncé dans la nuit qu'il était désormais détenu dans le cadre de la législation antiterroriste.

Des photos du dispositif policier ont été publiées sur les réseaux sociaux. 

Les deux policiers, initialement soignés sur place, ont dû recevoir des soins dans un hôpital qu'ils ont pu quitter quelques heures plus tard.

«L'intervention rapide et courageuse des deux agents a permis l'interpellation rapide du suspect», a déclaré un des policiers, Guy Collins. «Aucun civil n'a été impliqué dans l'incident», a-t-il ajouté.

L'agresseur a lui-même été légèrement blessé puis amené dans un hôpital londonien pour y recevoir des soins. Il a ensuite été conduit dans un commissariat de police afin d'y être interrogé.

L'incident est intervenu dans un contexte particulier, alors que de nombreux attentats djihadistes ont été commis en Europe, encore dernièrement en Espagne avec les attaques en Catalogne. A Bruxelles, deux heures avant l'incident de Londres, un homme avait attaqué deux soldats avant d'être abattu. Son acte avait été qualifié de «terroriste» par le Parquet belge.

La Grande-Bretagne a elle-même été durement frappée par le terrorisme, avec trois attentats revendiqués par le groupe Daesh depuis le mois de mars. 

Lire aussi : Belgique : des soldats ont ouvert le feu sur un homme qui les avait attaqués avec un couteau

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix