Moscou a qualifié d’inadmissible la participation de néonazis suédois au conflit en Ukraine

La Garde nationale ukrainienne © Valentyn Ogirenko Source: Reuters
La Garde nationale ukrainienne

Le ministère russe des affaires étrangères s’est indigné de la participation de néonazis suédois dans le conflit qui a lieu dans l’est de l’Ukraine et a exprimé son espoir de voir s’ouvrir une enquête approfondie sur ce cas.

«Le ministère des Affaires étrangères a déclaré à plusieurs reprises l’inadmissibilité de voir des citoyens étrangers participer au conflit ukrainien en tant que mercenaires. En été 2014, il avait fait une présentation à l’ambassade de Suède à Moscou démontrant l’implication de citoyens suédois, et notamment de Michael Skillt, dans conflit qui a lieu dans l’est de l’Ukraine», lit-on dans un communiqué publié sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

La diplomatie russe espère qu’une enquête plus approfondie des autorités suédoises sera menée sur la participation de néonazis suédois aux combats qui se déroulent dans l’est de l’Ukraine et sur les crimes que ces derniers commettent dans l’exercice de cette activité.

Cette déclaration du ministère russe des Affaires étrangères est à mettre en relation avec les informations publiées par des médias suédois concernant l’enquête menée sur un néonazi suédois soupçonné d’avoir commis des crimes de guerre dans l’est de l’Ukraine l’année dernière.

En septembre 2014, Konstantin Dolgov, délégué aux questions des droits de l'homme au sein du ministère russe des Affaires étrangères, a fait savoir que l’ambassade de Suède avait été mise au courant de la possible implication de certains de ses ressortissants dans le conflit ukrainien. Il s’agissait du «volontaire» de la Garde nationale ukrainienne Michael Skillt, de nationalité suédoise.

En juillet dernier, un autre Suédois a été arrêté à un poste de contrôle dans l’est de l’Ukraine par les rebelles qui affirment en outre que des tireurs d’élite suédois font partie de la Garde nationale ukrainienne.

La police suédoise a confirmé la présence de Suédois en Ukraine mais à l’heure actuelle, leur nombre est inconnu. Ce n’est pas la première fois qu’il apparaît que des étrangers luttent en Ukraine.

En savoir plus : Le quotidien USA Today trouve des nazis dans le bataillon de volontaires de Kiev

Des ressortissants polonais, croates et suédois ont été aperçus dans les rangs de la Garde nationale. Au printemps, la ministre croate des Affaires étrangères Vesna Pusić avait ouvertement reconnu que des Croates luttaient aux côtés de Kiev en Ukraine.

En savoir plus : Marioupol : des anglophones en uniforme repérés après les bombardements

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales