Pyongyang teste une arme tactique «ultramoderne», Washington lui maintient sa confiance

Pyongyang teste une arme tactique «ultramoderne», Washington lui maintient sa confiance © MANDEL NGAN, Korea Summit Press Pool Source: AFP
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump.

Alors que les discussions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis marquent le pas, Kim Jong-un a supervisé le test d'une nouvelle arme tactique «ultramoderne». Mais Washington se dit toujours «confiant» de voir Pyongyang tenir ses engagements.

Cinq mois après la signature par Donald Trump et Kim Jong-un d'un document commun prévoyant une dénucléarisation de la Corée du Nord contre des garanties pour sa sécurité, les discussions entre Washington et Pyongyang patinent.

Dernier exemple en date, pour la première fois depuis la signature de ce document, la Corée du Nord a fait état du test d'une nouvelle arme tactique de haute technologie, sous la supervision du dirigeant nord-coréen. «Kim Jong-un a visité le site d'essais de l'Académie des sciences de défense et a supervisé le test d'une nouvelle arme tactique ultramoderne», a ainsi déclaré l'agence de presse officielle KCNA le 16 novembre, sans toutefois spécifier la nature de l'arme testée.

Quelques jours auparavant, le 2 novembre, Pyongyang avait affirmé dans un communiqué envisager «sérieusement» de reconsidérer sa politique nucléaire, si les Etats-Unis ne revoyaient pas leur position en matière de sanctions. La suspension en avril par la Corée du Nord de ses essais nucléaires et de ses tests de missiles balistiques a été un élément moteur de la spectaculaire détente en cours sur la péninsule, qui s'est traduite en particulier par trois sommets inter-coréens et un tête-à-tête historique entre Kim Jong-un Kim et Donald Trump.

Washington se dit «confiant»

Mais Washington semble considérer cette annonce comme un moyen de pression dans le cadre des négociations en cours, plus que comme un véritable revirement de Pyongyang. Dans un communiqué de presse, le département d'Etat américain s'est ainsi dit «confiant» que les assurances faites par Kim Jong-un pendant son sommet avec Donald Trump seraient tenues.

Rappelant les engagements pris en juin dernier entre les deux dirigeants sur une dénucléarisation «définitive et vérifiée» de la péninsule, un porte-parole du département d'Etat a assuré que les discussions entre Washington et les Nord-Coréens pour les mettre en application se poursuivaient. «Nous restons confiants que les promesses faites par le président Trump et par le dirigeant Kim seront tenues», est-il précisé dans le communiqué.

Si les Etats-Unis et la Corée du Nord ont trouvé un accord de principe, la méthode pour le mettre en œuvre reste encore à définir. En effet, Washington exige la dénucléarisation du Nord avant toute levée des sanctions. Or Pyongyang accuse les Etats-Unis d'exiger son désarmement unilatéral sans faire de concession.

Lire aussi : Mike Pompeo rencontre Kim Jong-un à Pyongyang : «Nous avons fait un pas de plus»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter