L'ancien mannequin Elisa Isoardi annonce sa rupture avec Matteo Salvini en publiant un selfie intime

L'ancien mannequin Elisa Isoardi annonce sa rupture avec Matteo Salvini en publiant un selfie intime© capture d'écran Instagram, @elisaisoardi
Matteo Salvini et son ancienne compagne Elisa Isoardi.

L’animatrice de télévision italienne et ancien mannequin, Elisa Isoardi, a fait savoir ce 5 novembre qu'elle mettait fin à sa relation amoureuse avec le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, via un selfie publié sur Instagram.

Salvini c’est fini. Elisa Isoardi, animatrice d’une émission matinale de la chaîne publique italienne Rai 1, a décidé de mettre fin à trois ans de relation amoureuse avec Matteo Salvini. Elle l'a annoncé ce 5 novembre sur le réseau social Instagram, alors que le ministre de l’Intérieur et vice-président du conseil italien était en déplacement au Ghana, pour discuter de la délicate question du rapatriement des migrants.

«Ce n'est pas ce que nous nous sommes donnés l'un l'autre qui me manquera, mais ce que nous aurions pu encore nous donner», a écrit la participante au concours miss Italie de 2000, en commentaire d’une photographie où l’on peut apercevoir les anciens tourtereaux allongés sur un lit, elle vêtue d’un peignoir blanc, lui le torse nu. La phrase est tirée d'un texte du chanteur et écrivain italien contemporain Gio Evan.

«Avec un immense respect pour l'amour véritable qui existait. Merci Matteo.», a-t-elle ajouté, laissant peu de doute quant à ses intentions de tourner la page sur son histoire de cœur. Très vite après la publication, Elisa Isoardi a essuyé une salve de critiques. De nombreux internautes, visiblement affectés par l'affaire de couple, ont confié leur incompréhension face à sa décision de se séparer de Matteo Salvini. «Il n'y a pas de meilleur homme au monde que lui», écrit par exemple une internaute, conjurant la présentatrice de revenir sur sa décision.

D'autres ont plaisanté sur le caractère suggestif de la photo, et se sont demandés s'il s'agissait d'un selfie pris après un ébat amoureux.

D’autres, à l’instar d’Alessia Morani, député du Parti démocrate d'Italie, se sont insurgés contre la médiatisation de la rupture, au lendemain de rudes intempéries. «Alors que l'Italie pleure les victimes des intempéries, [Elisa] Isoardi nous montre [Matteo] Salvini à moitié nu dans un hôtel.»

Plus tard le même jour, le ministre italien de l'Intérieur a commenté la nouvelle sur sa page Facebook : «Rude journée de travail en Afrique sur le front de l'immigration et de la sécurité, mais le téléphone d'Italie me sonne pour autre chose... Par éducation, caractère et respect, je n'ai jamais étalé ma vie privée sur la place publique et je ne vais pas commencer à le faire maintenant, cela n'intéresse pas les Italiens. J'ai aimé, j'ai pardonné, j'ai sûrement fait des erreurs mais j'y ai cru jusqu'au bout. Dommage, quelqu'un avait d'autres priorités. Bonne vie. Je vous aime, les amis.»

Habitué des réseaux sociaux, Matteo Salvini cumule plus de 900 000 abonnés sur Twitter et quelque 3,3 millions sur Facebook. 

Lire aussi : Relance de la natalité : l'Italie promet un terrain aux parents qui auront un troisième enfant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter