Selon Le Maire, la zone euro n’est pas «suffisamment armée» face à une nouvelle crise économique

Selon Le Maire, la zone euro n’est pas «suffisamment armée» face à une nouvelle crise économique© Vincent Kessler Source: Reuters
Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances.

Dans une interview au Parisien, le ministre de l'Economie a reconnu que la zone euro n'était pas, à ce jour, en mesure d'endurer une nouvelle crise économique ou financière. Une bonne raison, selon lui, d'appliquer le projet macronien pour l'UE.

Si Bruno Le Maire a écarté l’éventualité d’une crise européenne due à la décision de Rome de s’affranchir de la Commission européenne pour fixer son budget 2019, il a néanmoins reconnu une certaine vulnérabilité de la zone euro. 

«Nous ne voyons pas de contagion en Europe. La Commission européenne a tendu la main à l’Italie, j’espère que l’Italie saisira cette main. Mais la zone euro est-elle suffisamment armée pour faire face à une nouvelle crise économique ou financière ? Ma réponse est non», a confié le ministre français de l’Economie et des Finances, lors d’une interview au Parisien paru le 28 octobre. Un état de fait pour le moins inquiétant... qui justifie, pour le membre du gouvernement, une intégration européenne accrue sur le plan économique, comme le propose Emmanuel Macron : «Il est urgent de faire ce que nous avons proposé à nos partenaires pour avoir une union bancaire solide et un budget d’investissement de la zone euro.»

Malgré le scepticisme de certains pays européens face au projet franco-allemand d'un budget de la zone euro, Bruno Le Maire s’est voulu rassurant au cours de ces derniers jours. A l’issue d’une réunion avec son homologue allemand Olaf Scholz à Berlin le 26 octobre, il avait assuré que l’adoption d’un compromis autour de l’adoption d’un budget de la zone euro était réalisable : «Il y a un réel changement au sein de l’eurogroupe et au sein de l’UE. Une claire majorité soutient maintenant une telle capacité.»

Lire aussi : A Berlin, Macron tente de convaincre une Allemagne très réticente de réformer la zone euro

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»