Après un nouveau revers électoral, Angela Merkel va renoncer à la présidence de la CDU

Après un nouveau revers électoral, Angela Merkel va renoncer à la présidence de la CDU© David W. Cerny Source: Reuters
La chancelière allemande Angela Merkel à Prague le 26 octobre 2018.

Au lendemain d'une nouvelle déconvenue électorale, Angela Merkel a annoncé qu'elle quitterait en décembre la présidence du parti chrétien-démocrate (CDU) et ne serait plus candidate à un nouveau mandat à la tête de la chancellerie.

La chancelière allemande Angela Merkel a officiellement confirmé ce 29 octobre qu'elle allait renoncer en décembre à présider la CDU (parti chrétien-démocrate). Celle qui dirige la formation depuis 2000 renonce en outre à briguer un nouveau mandat à la tête de la chancellerie. «Je ne solliciterai aucun poste politique après la fin du mandat actuel en 2021», a-t-elle annoncé en conférence de presse. 

Un tournant pour la coalition gouvernementale

«Le gouvernement a perdu en crédibilité», a déploré la chancelière allemande assurant qu'elle assumait la responsabilité des derniers résultats électoraux décevants de son parti. En outre, elle a estimé que les élections en Bavière et en Hesse constituaient «un tournant pour la coalition gouvernementale».

Avant de la confirmer officiellement, Angela Merkel avait fait part de sa décision aux dirigeants du parti chrétien-démocrate. «Elle ne se représente plus à la présidence du parti», avait expliqué à l'AFP un responsable du parti chrétien-démocrate allemand sous couvert d'anonymat, confirmant une information des éditions en ligne du magazine Der Spiegel et du quotidien Handelsblatt

L'annonce de ce retrait imminent d'Angela Merkel de la vie politique allemande intervient au lendemain du revers subi par la CDU lors de l’élection du Parlement régional de l'Etat-région de Hesse. Si son parti est bel et bien arrivé en tête du scrutin, il n’a recueilli que 27% des voix, contre 38,3% en 2013. 

Auteur: RT France

Auparavant, en Bavière, le parti conservateur bavarois CSU, allié incontournable d'Angela Merkel, avait déjà subi un camouflet lors des élections régionales, perdant sa majorité absolue face à l'essor des Verts et du parti anti-immigration AfD. Il s'agissait du pire score de la CSU depuis 1950.

Lire aussi : Elections en Bavière : une débâcle annoncée... et une humiliation spectaculaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»