Malaise en Allemagne : une élue de l'AfD pose avec des bouteilles à l'effigie d'Hitler

Malaise en Allemagne : une élue de l'AfD pose avec des bouteilles à l'effigie d'Hitler© MARCEL MOCHET Source: AFP
(image d'illustration).

Une élue du parti anti-immigration AfD voit son passé resurgir sous forme de photos compromettantes sur lesquelles on la voit prendre des poses suggestives... Problème : à l'arrière-plan figurent des bouteilles de vin à l'effigie d'Adolf Hitler.

Une parlementaire allemande d'Alternative für Deutschland (AfD), Jessica Biessmann, pourrait perdre son siège à l'Assemblée après que des photos exhumées de son compte Myspace ont été publiées le 14 octobre. On la voit dans des positions suggestives... avec à l'arrière-plan des bouteilles de vin à l'effigie d'Adolf Hitler.

L'intéressée a cherché à se défendre en faisant valoir que l'image avait été prise 10 ans plus tôt, mais son parti penserait déjà à se séparer d'elle. L'AfD devrait se prononcer sur le sort de son élue le 6 novembre lors d'une réunion.

Pour sa défense, Jessica Biessmann a affirmé que l'appartement où les clichés ont été pris n'était pas le sien, mais celui d'un ami résidant à Chemnitz. Elle a également exprimé des regrets, ajoutant qu'elle n'avait jamais remarqué les bouteilles en question. Au sein du parlement allemand, où elle siège depuis 2016, cette mère de trois enfants est la représentante de l'AfD pour les questions liées à la famille.

En Allemagne, toute image liée au passé nazi est interdite. Les bouteilles figurant en arrière-plan sur la photographie ont probablement été achetées par correspondance ou directement en Italie, un des pays européens où ce genre d'objet peut encore être trouvé.

Depuis sa création en 2013, l'AfD est régulièrement éclaboussée par des polémiques politiques liées au passé de l'Allemagne. En juin, le co-président du parti Alexander Gauland avait suscité un tollé en déclarant lors d'une réunion des jeunes de l'AfD à Seebach : «Hitler et les nationaux-socialistes ne sont qu'une fiente d'oiseau en 1 000 ans d'histoire allemande à succès». Il avait concédé : «Oui, nous reconnaissons notre responsabilité pour les 12 années [du nazisme]», mais de préciser : «Nous avons une histoire glorieuse et celle-ci, chers amis, a duré plus longtemps que ces 12 fichues années».

Lire aussi : «Je suis venu pour suggérer quelque chose» : un député indien se rend au Parlement déguisé en Hitler

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter