Daesh aurait mis la main sur des bonbonnes de chlore en Syrie, selon Moscou

Daesh aurait mis la main sur des bonbonnes de chlore en Syrie, selon Moscou© Reuters Staff
Image d'illustration.

La Défense russe affirme que des djihadistes de Daesh se sont emparé de bonbonnes de chlore lors d'une attaque visant un autre groupe islamiste, le Front al-Nosra, dont plusieurs membres auraient été tués.

Le 10 octobre, le général de l'armée russe Vladimir Savtchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a rapporté que la veille, un groupe affilié à Daesh avait mené une attaque contre les islamistes du Front al-Nosra, liés à al-Qaïda (désormais rebaptisé Hayat Tahrir al-Cham), dans la localité d'Al-Lataminah, dans l'ouest du pays. Lors de cet assaut, les djihadistes se seraient emparé de deux bonbonnes de chlore. Quatre combattants d'al-Nosra et deux membres du groupe controversé Casques blancs ont été tués dans l'attaque, selon les informations du centre russe.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a en outre accusé les pays occidentaux d'avoir, par leurs «actions irresponsables» permis à des «substances chimiques [de se retrouver] dans les mains des terroristes de l'Etat islamique, dont les actions sont impossibles à prédire».

Par le passé, la Russie a accusé à plusieurs reprises les groupes armés rebelles de préparer des mises en scène d'attaques chimiques afin d'en imputer la responsabilité à Damas, le tout avec la complicité, selon Moscou, de gouvernements occidentaux.

Lire aussi : Syrie : la démilitarisation de la région d'Idleb a commencé, annoncent la Russie et la Turquie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter