Des trafiquants de drogue sèment la pagaille entre Madrid et Londres

La Guardia Civil espagnole© Jon Nazca Source: Reuters
La Guardia Civil espagnole

Sur la mer et dans les airs, les douaniers espagnols ont pourchassé des trafiquants de drogue jusque sur une plage de Gibraltar, ce qui constitue, pour les autorités britanniques, une «claire violation» de la souveraineté du Royaume-Uni.

La traque fut longue, les douaniers ibériques ont pourchassé des trafiquants de drogue sur 18 km à l’intérieur du détroit de Gibraltar séparant le Maroc de l'Espagne, propriété de la Couronne britannique, pour se conclure à Sandy Bay, une plage située à l'est de Gibraltar. Une nouvelle incursion des douaniers espagnols sur le territoire britanniques qui n’a pas eu l’heur de plaire ni de susciter le soutien de Londres dans la lutte contre le crime organisé.

«Il est complètement inacceptable et illégal, selon le droit international de la mer, d'entrer dans nos eaux sans nous prévenir», a déploré le ministère britannique des Affaires étrangères. «Ces incursions répétées sont une violation claire de la souveraineté du Royaume-Uni par un autre pays de l'Union européenne», a estimé le ministère des Affaires étrangères britannique, dans un communiqué.

Lorsqu’ils se sont échoués sur la plage, les trafiquants ont jeté des ballots de drogue par-dessus bord avant d’abandonner leur navire. La police de Gibraltar est ensuite intervenue, arrêtant deux des suspects alors qu'un troisième est parvenu à s’enfuir, ce qui a suscité la colère de Fabian Picardo, ministre en chef de Gibraltar. Cela a «permis à un criminel, qui aurait dû se retrouver derrière les barreaux, de s'enfuir», a-t-il regretté.

Même si les autorités de Gibraltar, enclave britannique située à l’extrême Sud de l’Espagne, à la frontière avec le Maroc, coopèrent souvent avec leurs homologues espagnoles, elles n'ont pas mis en place de procédure en cas d'incident. Les tensions sont fréquentes car le trafic de haschich provenant du Maroc traverse le détroit de Gibraltar pour alimenter l’Europe, un trafic d’autant plus important en été compte tenu de la clémence météorologique estivale.

Début août, un bateau de la douane espagnole avait pourchassé une vedette de trafiquants dans une zone de baignade de Gibraltar, déclenchant une protestation britannique.

En 1713, l'Espagne avait cédé l'enclave de Gibraltar au Royaume-Uni, de façon permanente. Mais elle revendique à nouveau aujourd'hui sa souveraineté sur le «rocher». De son côté, le Royaume-Uni affirme qu'il n'ira pas à l'encontre de la volonté des habitants de Gibraltar, farouchement probritanniques.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales