Afflux de migrants en Allemagne : la population sceptique, l’armée s’active

Des migrants africains Source: Reuters
Des migrants africains

Des affrontements ont éclaté entre la police et des migrants à l’extérieur des bureaux de protection sociale alors que le sentiment anti-immigration se propage dans le pays. Entretemps, l’armée installe des camps pour accueillir les réfugiés.

Des centaines de nouveaux migrants arrivés dans la capitale allemande faisaient la queue à l’entrée d’un établissement dans l’attente que leurs demandes soit examinés, quand des échauffourées ont éclaté suite à une altercation entre un réfugié et un gardien, laissant le migrant marocain avec de légères blessures. La police est ensuite intervenue, constatant que les responsables gouvernementaux s'étaient enfermés à l'intérieur du bâtiment.

Le gouvernement allemand a été incapable d’offrir un toit pour tous les migrants. D’habitude il distribue des tickets qui leurs permettent de séjourner dans les auberges de jeunesse. Mais à cause de l’afflux massif de migrants et du pic de la saison touristique, il n’y a tout simplement pas assez de lits dans ces auberges.

«Le gouvernement n’était pas suffisamment prêt et personne ne s’attendait à autant d’arrivées», a déclaré Ulrike Kostka, directrice de Caritas Charity pour l’archidiocèse de Berlin.

Le peuple allemand ne semble pas prêt non plus à faire face à une telle situation. D’après un récent sondage, 63% des Allemands estiment que l’Allemagne a besoin de l’introduction de nouvelles lois d’immigration plus strictes, selon la chaine ARD.

Dans le même temps, le journal d’information BILD ajoute que 62% souhaitent voir les migrants être déportés le plus rapidement possible. L’Allemagne connaît en ce moment, une hausse de manifestations anti-migrants à travers plusieurs villes, et des séries de violentes attaques contre des centres de réfugiés.

Face à cet afflux de réfugiés, l’armée allemande a été appelée en renfort pour la première fois. Dans l’état de Brandebourg, des soldats ont dressé des tentes et des installations sanitaires pour quelques cinq cent réfugiés.
«C’est vrai que cela ne fait pas partie de nos prérogatives habituelles mais nous sommes contents d’aider», a expliqué Uwe Nowitzki, lieutenant-colonel sur place.

Quant à la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, elle estime que «l'hébergement et le soin des réfugiés sont des tâches majeures pour la société. Les forces armées sont là pour aider partout où cela est possible».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales