Autriche : déboutés, des demandeurs d'asile mettent le feu à leur cellule

- Avec AFP

Autriche : déboutés, des demandeurs d'asile mettent le feu à leur cellule © Lisi Niesner Source: Reuters
Les Autrichiens ont une politique ferme sur l'immigration. Photo d'un exercice de la police autrichienne (illustration)

Selon la police autrichienne, six demandeurs d'asile déboutés ont mis le feu à leur cellule dans un centre de détention de Vienne au cours de la nuit du 14 au 15 septembre, pour «manifester leur mécontentement». Ils ont été hospitalisés.

Cinq Afghans et un Iranien, qui avaient vu leur demande d'asile déboutée et étaient dans l'attente de leur expulsion, ont mis le feu à la cellule de leur centre de détention à Vienne, dans la nuit du 14 au 15 septembre.

La police a dans un premier temps évoqué un suicide collectif avant de mettre en doute cette hypothèse. «Nous pensons que ces hommes voulaient manifester leur mécontentement», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police Harald Soros.

Les demandeurs d'asile ont rédigé une lettre dans laquelle ils regrettent de ne plus avoir de perspectives d'avenir. Ils y mentionnent les dates qui avaient été communiquées à deux d'entre eux pour leur expulsion. L'un des demandeurs d'asile avait auparavant observé une grève de la faim.

Harald Soros pense que ces hommes pourraient avoir mis le feu à leur cellule en vue d'empêcher leur expulsion.

Selon la police, ils se sont réfugiés dans les sanitaires de la cellule après avoir mis le feu et en ont calfeutré la porte avec un chiffon afin d'empêcher la fumée d'y pénétrer, ce qui infirme la thèse de la tentative de suicide.

Cependant, ces précautions n'ont pas suffi à isoler la salle de bains et l'un des hommes a été à la porte de la cellule pour actionner l'alarme.

Ils ont tous été hospitalisés après avoir inhalé de la fumée, l'un d'eux présentant des brûlures. Selon la police, leur vie n'est pas en danger.

Lire aussi : Trier les migrants sur des embarcations en mer : l'idée choc de l'Autriche

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter