Trump banni d'un important meeting conservateur après des propos sexistes

Trump banni d'un important meeting conservateur après des propos sexistes© Brian Snyder Source: Reuters
Le débat des candidats à l'investiture républicaine avait rassemblé, entre autre, Ben Carson (G),Scott Walker (2e G), Donald Trump (2e D) et Jeb Bush (D).

Le candidat à l'investiture républicaine a perdu son ticket d'entrée au «RedState Gathering», un des plus grands meetings d'activistes conservateur, après des commentaires jugés déplacés sur la menstruation.

«Elle saigne des yeux, elle saigne d'on ne sait où». C'était ainsi que Donald Trump avait évoqué Megyn Kelly, la journaliste de Fox News qui avait interviewé le candidat durant un important débat entre les candidats républicains, jeudi 6 août. Une manière de sous-entendre que la journaliste était en période de menstruation durant le débat, ce que l'aurait poussé à poser des questions difficiles et hostiles au candidat.

Le magnat de l'immobilier paye le prix fort pour ces propos : il ne participera pas au «RedState Gathering», un point fort dans la campagne d'un candidat à l'investiture républicaine. L'organisateur de l'événement, l'activiste conservateur Erick Erickson a annoncé sur Twitter : «j'ai annulé l'invitation de M. Trump. J'ai essayé d'être indulgent mais il été vraiment trop loin avec ses remarques sur Megyn Kelly».

En savoir plus : Donald Trump, héritier d'une tradition de politiciens loufoques aux Etats-Unis

Cette scission constitue le premier élément de rupture aussi important entre les forces conservatrices et le candidat, depuis le début de sa campagne. D'après le stratège républicain Matt Mackowiak, «c'est la première fois qu'une figure aussi importante du mouvement conservateur s'est élevé face à Trump». «Je m'attends à ce que Trump s'attaque à Erick [Erickson] mais celui-ci a une voix qui porte, notamment auprès des conservateurs de tout le pays», ajoute Mackowiak.

En savoir plus : 100 000 dollars d'amende au Mexique pour chaque immigré illégal : Donald Trump choque la nation

En lieu et place du candidat, Erick Erickson a choisi d'inviter la cible des propos sexistes du candidat : la journaliste Megyn Kelly. Pour l'organisateur du «RedState Gathering», les propos du candidat sont «le début de la fin» et «Trump s'est disqualifié lui-même». Des affirmations contredites par les sondages. Donald Trump se maintient en effet en tête des candidats républicains à l'investiture de leur parti.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»