La Constitution espagnole bientôt réécrite en écriture inclusive ?

La Constitution espagnole bientôt réécrite en écriture inclusive ?© Jon Nazca Source: Reuters
Des femmes dans les rues de Malaga (image d'illustration).

Selon plusieurs médias espagnols, l'Académie royale espagnole (RAE) a déjà débuté ses travaux afin de féminiser la Constitution espagnole. Un rapport sera présenté en octobre pour adapter la Constitution dans une langue inclusive.

L'Espagne sera-t-il le premier pays à disposer d'une Constitution en écriture inclusive ? Possible mais peu probable à court-terme. La vice-présidente du gouvernement et ministre de l’Egalité, Carmen Calvo a en effet chargé l'Académie royale espagnole (RAE) de fournir un rapport pour adapter la langue de la Constitution en une langue inclusive, donnant plus de poids au genre féminin.

Selon plusieurs médias espagnols, ces travaux ont déjà débuté à travers un groupe de travail de quatre académiciens (deux femmes, deux hommes). Leurs productions seront étudiées durant le mois de septembre par une commission et présentées à la session plénière du RAE en octobre. Toutefois, le directeur de l'Académie royale, Dario Villanueva, en juillet dernier dans une interview pour Efe, a reconnu qu'il ne voyait pas «la moindre chance» pour qu'une telle réforme passe, ajoutant que le climat politique n'était pas propice. L'écrivain de renom Arturo Pérez-Reverte a lui aussi menacé de quitter l'Académie si celle-ci «cédait». A un internaute qui lui posait la question de savoir s'il n'allait pas faire preuve de lâcheté, il lui répondit en juillet : «Vous avez ma parole.»

Carmen Calvo a déjà expliqué au Congrès que ce rapport abordera «l'adéquation» de la Constitution espagnole pour un «langage inclusif, correct et sincère de la réalité d'une démocratie qui circule entre hommes et femmes». Pour sa part, Dario Villanueva a expliqué que le rapport sera l'aboutissement d'«un travail sérieux et dépolitisé du point de vue linguistique et grammatical».

La Constitution espagnole a été rédigée en 1978 au sortir du franquisme. Carmen Calvo avait annoncé en juillet mettre fin aux «stéréotypes patriarcaux» du texte et d'y «inclure les femmes».

Lire aussi : «Président·e de la République» : une députée LREM propose une Constitution en écriture inclusive

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter