La Russie ripostera si la France refuse d'accréditer RT et Sputnik

La Russie ripostera si la France refuse d'accréditer RT et Sputnik© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Les locaux de RT France

Un rapport contre les «manipulations de l'information» présenté au ministre français des Armées préconise entre autres de «marginaliser» RT en refusant notamment d'accréditer ses journalistes. Moscou ne l'entend pas de cette oreille.

«Nous ne pouvons pas ignorer ces mesures. Si elles sont mises en œuvre, elles nuiront à la liberté d’expression. Par conséquent, la Russie prendra des mesures adéquates et équivalentes qui comprendront des restrictions d’accréditation pour les médias d'Etat français.» : c'est en ces termes qu'a réagi Moscou, le 5 septembre, à un rapport officiel d'«experts» français préconisant notamment de «marginaliser» RT et Sputnik en refusant les accréditations à ses journalistes.

Réagissant au texte, qui a été présenté au ministre français des Armées avec pour vocation de lutter contre les «manipulations de l'information», Igor Morozov, membre de la Commission parlementaire russe chargée de la politique d'information a ainsi affirmé à Sputnik que des mesures contre la société France Médias Monde, qui comprend la chaîne de télévision France 24 et la station de radio RFI, pourraient être prises le cas échéant.

«La réponse suivra nécessairement si une telle décision est prise, même si nous espérons que le bon sens prévaudra. Mais si de telles restrictions suivent, alors la réponse de la Russie affectera les domaines sensibles de la coopération russo-française pour la France», a de son côté affirmé, Andreï Klimov, chef du comité de Protection de la souveraineté de l'Etat, du Conseil de la Fédération, également interrogé par Sputnik.

Le 4 septembre, deux groupes de réflexion, le Centre d'analyse, de prévision et de stratégie du ministère des Affaires étrangères (CAPS) et l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire (IRSEM) ont publié un rapport intitulé «Les manipulations de l'information, un défi pour nos démocraties» et remis au ministre des Armées Florence Parly.

En 214 pages, les experts évoquent les dangers que représentent la propagande des groupes djihadistes comme Daesh, ainsi que l'influence grandissante de la Chine. Mais l'écrasante majorité du texte est consacrée, sans grande surprise, à la bête noire des services de renseignement et gouvernements occidentaux, qui s'emploierait à leur nuire : la Russie. 

Lire aussi : Quand un rapport officiel français recommande aux Etats de «marginaliser» RT

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter