L'Iran prédit une troisième guerre mondiale avec les terroristes et tacle l'Oncle Sam

L'ancien président Akbar Hashemi Rafsanjani Source: Reuters
L'ancien président Akbar Hashemi Rafsanjani

Le président du Conseil de discernement de l'Intérêt supérieur du Régime iranien a profité de la visite du ministre des Affaires étrangères italien pour lui confier ses inquiétudes et réclamer une action forte des Occidentaux contre le terrorisme.

«La menace de l'éclatement d'une troisième guerre mondiale par les terroristes est sérieuse» a mis en garde l'ex-président iranien, Akbar Hashemi Rafsanjani, avant de poursuivre : «Les Etats-Unis et l'Otan avaient envahi l'Afghanistan pour déraciner le terrorisme et les stupéfiants, mais nous avons vu que le terrorisme, parti de régions reculées du monde avec Al-Qaïda et les talibans au Pakistan ou en Afghanistan a bien grandi que ce soit sous la forme de Daesh, Boko Haram ou Al-Nosra».

En savoir plus : Sigmar Gabriel, le VRP de l'économie allemande, en visite en Iran

Critiquant au passage l'ingérence américaine, l'actuel président du Conseil de discernement de l'Intérêt supérieur du Régime iranien, a appelé les pays occidentaux à cesser leur soutien aux groupes terroristes et à prendre des mesures sérieuses pour empêcher la croissance du terrorisme dans la région, avant qu'il ne se retourne contre eux.

Plus tôt aujourd'hui, le président iranien, Hassan Rohani, avait dressé le même constat : «Le terrorisme et l'insécurité sont une maladie contagieuse qui n'appartient pas à une région particulière et des efforts devraient être faits pour contrer l'extrémisme et la violence, empêcher sa propagation. Nous ne devrions pas permettre qu'une personne innocente, indépendamment de sa nationalité ou de sa religion, puisse ainsi devenir une victime des groupes terroristes».

De retour dans le jeu politique international depuis la signature du traité sur le nucléaire, l'Iran entend bien prendre sa place dans la lutte contre le terrorisme a insisté Hassan Rohani. «Pour atteindre cet objectif, déraciner le terrorisme, une coopération collective est nécessaire», a-t-il conclu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales