Quand Google mémorise les déplacements de ses usagers... à leur insu

Quand Google mémorise les déplacements de ses usagers... à leur insu© Alain Jocard Source: AFP
Un homme concentré sur un prospectus, devant l'enseigne Google (image d'illustration).

L'agence de presse AP a publié le rapport d'une enquête qui démontre comment Google parvient à stocker les données géographiques de ses utilisateurs, même si ceux-ci désactivent le paramètre de géolocalisation de leur téléphone.

Autorisez-vous Google à vous «pister», même déconnecté ? Selon une enquête menée par l'agence de presse Associated Press (AP), publiée sur son site le 13 août, le géant américain du net n'aurait pas de scrupules à enregistrer les déplacements de ses usagers, y compris de ceux qui pensent se prémunir d'une telle pratique en désactivant l'option de géolocalisation.

En effet, après avoir désactivé l'option géolocalisation de son téléphone pendant plusieurs jours, un journaliste de AP a réalisé que l'historique des lieux dans lesquels il s'était rendu avait été stocké, un constat que partagent les ingénieurs informatiques du centre de recherche de Princeton...

Mises à jour automatiques, cookies : les petits espions du quotidien...

Certaines applications Google continuent d'enregistrer automatiquement les données de localisations horodatées, sans en demander la permission

Si, afin de pouvoir utiliser l'application Google Maps, celle-ci vous demande l'autorisation d'accéder à votre emplacement, enregistrant ainsi l'historique de vos mouvements quotidiens, elle vous explique par ailleurs que vous pouvez désactiver cet historique à tout moment pour annuler le stockage de telles données. Mais, comme le démontre le rapport de l'enquête menée par AP «certaines applications Google continuent d'enregistrer automatiquement les données de localisations horodatées, sans en demander la permission». C'est notamment le cas lors de mises à jour automatiquement effectuées par Android sur votre téléphone mobile ou encore lorsque vous naviguez sur des sites utilisant les «cookies» (petits fichiers stockés sur l'appareil de l'internaute qui permettent aux développeurs de sites web de conserver des données de navigation).

Par ailleurs, AP explique que si vous ouvrez Google Maps, même en ayant désactivé la géolocalisation, Google stocke un instantané de votre position.

Le rapport affirme que ce problème de confidentialité touche environ deux milliards d’utilisateurs Android et des centaines de millions d’utilisateurs Apple.

Comment préserver sa confidentialité ?

Contacté par AP, le service de communication du géant du web explique que les avantages de la géolocalisation sont nombreux mais que Google fournit aux utilisateurs une description précise de ses outils et de la façon de les contrôler pour qu'ils puissent «éteindre [ces outils de géolocalisation] et supprimer les données stockées à tout moment».

Ainsi, face aux problématiques de confidentialité générées par ses outils, Google affirme qu'en accédant au paramètre «informations personnelles et confidentialité», l'utilisateur peut choisir de désactiver l'option «Activité sur le web et les applications» dans le menu «Gérer votre activité Google». Une démarche qu'il peut par ailleurs effectuer application par application.

L'enregistrement des données : un business juteux ?

Après avoir contacté l'analyste géospatial d'une entreprise de technologies publicitaires, AP explique que suivre l’emplacement de ses utilisateurs pourrait permettre à Google d’augmenter ses revenus publicitaires. «Ils créent des informations publicitaires à partir de données», affirme ainsi l'analyste Peter Lenz.

Depuis 2014, Google permet aux annonceurs de suivre l'efficacité des annonces en ligne, une fonctionnalité notamment liée à l'historique de localisation des internautes.

Par ailleurs, lors du sommet Google Marketing Live de juillet, le géant du web a dévoilé un nouvel outil appelé «campagnes locales», dont le concept consiste à stimuler les visites en magasin à travers les annonces en ligne.

Lire aussi : Twitter : un algorithme détecte les messages postés quand on a bu !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»