Grande marche du retour : trois morts et au moins 300 blessés à Gaza

Grande marche du retour : trois morts et au moins 300 blessés à Gaza© Ibraheem Abu Mustafa Source: Reuters
Une collègue du secouriste Abdallah al-Qatati, tué en essayant d'aider les manifestants blessés lors de la Grande marche du retour à Gaza, le 10 août 2018.

La Grande marche du retour, la manifestation hebdomadaire des Palestiniens à la frontière entre Gaza et Israël, a de nouveau été endeuillée par la mort de trois Palestiniens, selon le ministère de la Santé de Gaza, qui recense également 307 blessés.

Après que les manifestants palestiniens ont protesté comme chaque vendredi depuis le 30 mars à la frontière entre Israël et Gaza, dans le cadre de la Grande marche du retour, le ministère de la Santé de l'enclave palestinienne a annoncé la mort de trois Palestiniens. Au moins 307 personnes ont été blessées ce 10 août, toujours selon la même source. 

Les trois victimes ont été tuées par des tirs de l'armée israélienne, à l'est de Rafah : Abdallah al-Qatati, secouriste de 21 ans, Ali Al-Aloul, un homme de 55 ans, et un homme de 40 ans, qui a succombé à ses blessures le 11 août. 

Le territoire israélien a essuyé entre le 8 août au soir et le 9 août au matin plus de 180 tirs de roquettes et de mortier en provenance de la bande de Gaza. Selon des informations fournies par l'armée israélienne, l'aviation israélienne a immédiatement frappé plus de 150 sites militaires du Hamas, le mouvement islamiste qui dirige l'enclave, faisant trois morts du côté palestinien.

Au moins 168 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans la bande de Gaza le long de la barrière qui sépare l'enclave palestinienne d'Israël, depuis le début, le 30 mars, de manifestations contre le blocus israélien qui dure depuis plus de 10 ans et pour réclamer le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres à la création d'Israël en 1948.

Un soldat israélien a été tué le 20 juillet par un Palestinien durant une opération de l'armée près de la barrière, le premier mort israélien dans cette zone depuis la guerre de Gaza en 2014.

Lire aussi : Gaza : 3 morts dont une femme enceinte et sa fille de 18 mois tués par les bombardements israéliens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter