Lutte contre l’immigration illégale : l’Italie prévoit une aide d’un milliard d’euros au Maghreb

Lutte contre l’immigration illégale : l’Italie prévoit une aide d’un milliard d’euros au Maghreb© ANDREAS SOLARO Source: AFP
Matteo Salvini, ministre italien de l'Intérieur

Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a annoncé le 3 août que le gouvernement italien envisageait d'aider financièrement les économies du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine.

Préparant un projet de loi sur la sécurité intérieure, qui pourrait notamment faciliter les expulsions d'immigrés entrés illégalement sur le territoire italien, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a annoncé le 3 août que le gouvernement italien envisageait d'aider économiquement l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, en parallèle des mesures prises par Rome pour lutter contre l'immigration illégale. 

«Notre objectif est de contrôler les frontières méridionales […]. Et pour répondre à tous ceux qui me considèrent comme Satan [en référence à la une de l'hebdomadaire Famiglia Cristiana], nous préparons un projet qui prévoit au moins un milliard d’euros d’investissements pour soutenir l’économie et le travail de centaines de milliers de personnes et qui viendra aider des milliers de personnes en difficulté », a-t-il déclaré au cours d'une interview accordée le 3 août à Sky TG24 avant de préciser sur Twitter que ces investissements concerneraient directement la Tunisie, le Maroc, et l’Algérie, pays où il entend s'y rendre après avoir effectué une visite officielle en Libye le 25 juin dernier.

Il a par ailleurs ajouté sur le réseau social : «Ce que n’a pas fait le Parti Démocrate pendant des années de gouvernance, la Ligue le fera.» En poste depuis deux mois, Matteo Salvini, patron du parti anti-immigration la Ligue, a déclaré en juillet vouloir réduire à zéro le nombre de migrants arrivant sur les côtes italiennes. Après avoir interdit l’accès des ports italiens aux ONG qui portent secours aux migrants en méditerranée, il a annoncé le 24 juillet que son pays refuserait toute aide financière de l’Union européenne pour accueillir des migrants.

Lire aussi : Un navire italien reconduit des migrants en Libye pour la première fois depuis 2009

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter