Royaume-Uni : le ministre de l’Intérieur veut enquêter sur l'origine ethnique des gangs de violeurs

Royaume-Uni : le ministre de l’Intérieur veut enquêter sur l'origine ethnique des gangs de violeurs © Toby Melville Source: Reuters
Le ministre de l'Intérieur britannique Sajid Javid
Suivez RT France surTelegram

Après avoir apporté son soutien à une députée accusée de racisme pour avoir relevé que les gangs de violeurs étaient majoritairement d'origine pakistanaise, le ministre de l'Intérieur britannique a ouvert une enquête pour en comprendre les raisons.

Le ministre de l'Intérieur britannique, Sajid Javid, a ordonné l'ouverture d'une enquête sur l'origine ethnique des gangs coupables d'abus sexuels sur mineurs, qui font ravage dans le pays.

Dans des propos rapportés par le Times, Sajid Javid a fait savoir que définir les «caractéristiques distinctives» des auteurs était essentiel à la compréhension des raisons pour lesquelles les hommes reconnus coupables de ces crimes sexuels étaient «disproportionnellement d'origine pakistanaise».

Il s'y est engagé dans une lettre adressée à Sarah Champion, une députée travailliste de Rotherham contrainte de démissionner l'année dernière de son poste de secrétaire d'Etat pour les Femmes et l'égalité du cabinet fantôme de Jeremy Corbyn, après avoir écrit dans un article paru dans le Sun que la «Grande-Bretagne a[vait] un problème avec les hommes britanniques d'origine pakistanaise qui viol[aient] et exploit[aient] des filles blanches».

[Etablir] les caractéristiques et contextes particuliers associés à ce type de crime

Des propos qui avaient valu à Sarah Champion un nombre de menaces de mort si conséquent que les services du contre-terrorisme britannique avaient depuis augmenté le niveau de risque concernant sa sécurité, et lui avaient fortement conseillé d'accepter une protection supplémentaire, comme l'a rapporté le Times ce 25 juillet.

Des parlementaires «alarmés» par les similitudes dans ces affaires de viols

«Les députés devraient pouvoir faire leur travail sans être menacés ou intimidés d'aucune façon. Sarah Champion a mon entier soutien», a souligné Sajid Javid dans son courrier. Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs assuré que les forces de l'ordre feraient leur possible pour «établir les caractéristiques et contextes particuliers associés à ce type de crime».

D'après le Guardian, Sajid Javid a agi en réponse à une lettre de députés d'un groupe de travail inter-partis – qui comprend notamment Sarah Champion – sur la problématique posée par ces gangs. Dans ce courrier, ces députés se sont dits «alarmés par les similitudes dans ces affaires à travers le pays», appelant à effectuer des recherches approfondies sur les «comportements communs» dans les villes touchées, telles que Rotherham, Rochdale, Oxford, Blackpool, Keighley, Telford, Bradford, Halifax, Huddersfield, Middlesbrough et Newcastle.

Lire aussi : Pourquoi le traitement de Tommy Robinson par la justice britannique suscite-t-il tant d'émotion ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix