Ingérence : Donald Trump dément avoir donné son accord pour une réunion controversée avec une Russe

- Avec AFP

Ingérence : Donald Trump dément avoir donné son accord pour une réunion controversée avec une Russe© Jonathan Ernst Source: Reuters
Donald Trump (à droite) dément les propos de son ancien avocat Michael Cohen (à gauche)

Donald Trump a démenti le 27 juillet avoir préalablement donné le feu vert pour une rencontre, pendant la campagne présidentielle américaine, entre son fils Don Jr. et une avocate russe offrant des informations compromettantes sur Hillary Clinton.

Michael Cohen, l'ancien avocat personnel du président – qui est tombé en disgrâce et multiplie les révélations gênantes pour son ancien client – affirme que Donald Trump a approuvé la tenue d'une réunion entre Don Jr. (fils de l'actuel président) et une avocate russe, le 9 juin 2016 à la Trump Tower à New York, siège de la campagne Trump.

«Je ne savais RIEN de la rencontre avec mon fils Don Jr.», a démenti le 27 juillet le président républicain sur Twitter, accusant Michael Cohen «d'inventer des histoires» pour se tirer d'une «sale affaire qui n'a rien à voir».

La révélation neuf mois après le scrutin de la tenue de cette rencontre avec la jeune femme soupçonnée d'être proche des services de renseignement russes avait fait l'effet d'une bombe dans le contexte d'une enquête fédérale sur une éventuelle collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou, qui empoisonne la présidence.

Le président a toujours dit ne rien avoir su à l'époque de cette réunion, dont l'existence est avérée et pour laquelle Donald Trump Jr. a été entendu devant le Congrès. La campagne en a toujours minimisé la portée.

Le 9 juin 2016, Donald Trump Jr. et Jared Kushner, le gendre du président, se sont entretenus à la Trump Tower à New York avec une avocate russe, Natalia Veselnitskaya, qu'ils pensaient être une émissaire du gouvernement russe capable de fournir des informations sur Hillary Clinton, la rivale démocrate de M. Trump. 

La rencontre à la Trump Tower avait été arrangée par un producteur musical, Rob Goldstone, qui avait contacté Donald Trump Jr. et lui avait dit qu'il avait «des documents officiels et des informations qui mettraient en cause Hillary et ses accords avec la Russie et qui seraient très utiles pour votre père».

Lire aussi : Donald Trump furieux contre son ex-avocat pour l'avoir enregistré à son insu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter