Une Suédoise refuse de prendre place dans un avion pour empêcher l'expulsion d'un Afghan (VIDEO)

Une Suédoise refuse de prendre place dans un avion pour empêcher l'expulsion d'un Afghan (VIDEO)© Ludovic Marin Source: AFP
Un avion décolle de l’aéroport de Stockholm, en Suède, au coucher de soleil, le 17 novembre 2017 (Image d'illustration)

Une Suédoise a refusé le 24 juillet de prendre place dans un avion en partance pour la Turquie depuis l’aéroport de Göteberg. Une action planifiée la veille afin d’empêcher l’expulsion d’un ressortissant afghan vers son pays d’origine.

Elin Ersson, une étudiante suédoise, est parvenue le 24 juillet à faire échouer l’expulsion d’un Afghan depuis l’aéroport de Göteberg. Présentée comme une militante pro-immigration par plusieurs médias, elle avait acheté la veille un billet après avoir appris que ce ressortissant afghan serait à bord. L’avion de la compagnie Swedavia devait initialement relier la ville suédoise à Istanbul. Une fois arrivé sur place, le ressortissant afghan aurait dû ensuite prendre un autre vol à destination de Kaboul.  

Retransmise en direct sur sa page Facebook par ses soins, son action a été visionnée plus de deux millions et demi de fois. «Je suis dans un avion dans lequel se trouve quelqu'un qui doit être expulsé vers l'Afghanistan, où il risque d'être tué. Je ne m'assieds pas tant qu'il n'est pas sorti», a-t-elle expliqué en préambule. «Je veux qu’il quitte l’avion parce qu’il n’est pas en sécurité en Afghanistan. J’essaie de changer les règles de mon pays, je ne les aime pas. Il n’est pas correct d’envoyer des gens en enfer.»

Dix minutes après l'intervention de la jeune femme, les autorités ont été contraintes de débarquer l’homme présenté comme un demandeur d’asile. Visiblement émue, la jeune femme a été applaudie par quelques passagers à la suite de son intervention.

Lire aussi : Jean-Claude Juncker : «L'Europe aura clairement besoin d'immigration dans les décennies à venir»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter