Royaume-Uni : un garçonnet de trois ans brûlé au visage dans une attaque à l'acide

Royaume-Uni : un garçonnet de trois ans brûlé au visage dans une attaque à l'acide© DANIEL LEAL-OLIVAS Source: AFP
La police britannique en faction à Alderholt, illlustration

Un petit garçon de trois ans a été attaqué à l'acide dans sa poussette alors qu'il se trouvait dans un magasin avec ses parents dans la petite ville de Worcester, le 21 juillet. Un homme a été interpellé et trois autres sont recherchés.

Dans la petite ville de Worcester au Royaume-Uni, le 21 juillet en plein après-midi, un jeune garçon de trois ans a été grièvement blessé dans une attaque à l'acide ciblée dans une boutique, selon des informations rapportées notamment par l'AFP. L'assaut lui a infligé des blessures au visage et à un bras, d'après une déclaration de la police qui précise qu'il n'est pas clairement établi pour le moment si l'enfant gardera des séquelles à vie. La victime a été prise en charge très rapidement et elle est déjà sortie de l'hôpital.

La police a procédé à l'interpellation d'un homme de 39 ans, soupçonné de complot en vue de commettre des lésions corporelles graves. Les autorités recherchent activement trois autres hommes dont les portraits ont été diffusés dans les médias britanniques grâce aux caméras de surveillance du magasin. Selon la police, l'enfant a été délibérément attaqué dans sa poussette.

Dans un communiqué, le chef de la police de West Mercia, Mark Travis, a déclaré : «Pour l'instant, le motif de l'attaque n'est pas clair. Les policiers travaillent dur pour établir exactement ce qu'il s'est passé.»

Le chef du conseil municipal de Worcester, Marc Bayliss a estimé que l'attaque relevait du «mal le plus absolu» et a ajouté : «Worcester est une petite ville typique d'Angleterre, nous ne sommes pas coutumiers de ce genre d'événements. Je n'ai jamais entendu parler d'une attaque à l'acide à Worcester !»

Le Royaume-Uni est confronté à une hausse des attaques à l'acide ces dernières années, en particulier à Londres. Le ministère de l'Intérieur a annoncé en avril qu'il comptait durcir la législation, en faisant de la détention des substances corrosives dans un lieu public une infraction pénale, et en interdisant la vente de ces substances aux mineurs.

Lire aussi : «Punissez un musulman» : le Royaume-Uni inquiet d'un appel à des attaques à l'acide et à la bombe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter