Russie: ouverture d'une enquête après la révélation de tortures dans des prisons russes (VIDEO CHOC)

Russie: ouverture d'une enquête après la révélation de tortures dans des prisons russes (VIDEO CHOC)© © Ramil Sitdikov / Sputnik
Image d'illustration de gardiens de prison russes

Les autorités russes ont ouvert une enquête criminelle après que des images choquantes ont fuité sur internet, montrant un prisonnier torturé dans une prison. Celle-ci montre un homme à moitié nu, menotté et sévèrement battu par plusieurs gardes.

La vidéo fait scandale. Le 20 juillet, le journal russe Novaya Gazeta a publié un extrait dévoilant un cas de torture mené dans une prison russe par des gardiens sur un prisonnier. Le média affirme que l'incident a eu lieu en juin 2017 dans un établissement pénitentiaire de la ville de Iaroslavl, à 270 kilomètres à l'est de Moscou.

Une douzaine de policiers sont notamment filmés en train de battre un prisonnier allongé sur une table, à coups de matraque et de poings sur les jambes et les talons, et en versant aussi sur lui de l'eau. Humilié, le détenu était également à moitié nu et menotté lors des sévices. Les images auraient été filmées par un agent du Service pénitentiaire fédéral et fournies au journal par des activistes de la Public Verdict Foundation, une organisation de défense des droits humains.

Selon Novaya Gazeta, le prisonnier, dont le nom est Evgueni Makarov, aurait été étranglé et aurait perdu connaissance à plusieurs reprises, non sans demander aux gardes d'arrêter.

Le Comité d'enquête russe a lancé une procédure pénale pour maltraitance avec violences. Le Service pénitentiaire fédéral de la région de Iaroslavl a également ouvert une enquête sur l'incident et a déclaré que tous les auteurs de ces actes répréhensibles seraient tenus pour responsables.

ATTENTION CETTE VIDEO PEUT HEURTER LA SENSIBILITE

Lire aussi : Purge anti-gay présumée en Tchétchénie : Moscou suit l’enquête sur les menaces visant Novaïa Gazeta

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter