Brésil : un juge annule l'ordre de libération de l'ex-président Lula

- Avec AFP

Brésil : un juge annule l'ordre de libération de l'ex-président Lula© Ricardo Moraes Source: Reuters
Image d'illustration : Luiz Inacio Lula da Silva en avril 2018

Un juge de la cour d'appel du Brésil a annulé ce 8 juillet un ordre de libération de l'ex-président Lula da Silva, qui avait été pris plus tôt par un autre magistrat de la même cour. Condamné pour corruption, il n'a cessé de clamer son innocence.

Un juge d'une cour d'appel brésilienne – le tribunal régional fédéral de la quatrième région (TRF4) de Porto Alegre – a annulé ce 8 juillet un ordre de libération de l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, décrété quelques heures plus tôt par un autre magistrat de la même cour.

La police fédérale doit s'abstenir «de pratiquer quelconque acte qui modifie la décision collégiale» de condamner Lula da Silva à 12 ans et un mois de prison pour corruption, a ainsi affirmé le juge Joao Pedro Gebran Neto, décidant que l'ex-président devrait rester dans sa prison de Curitiba (sud).

La décision initiale de la cour d'appel précisait que la libération de l'ex-président, incarcéré depuis début avril pour corruption, devait avoir lieu «selon le régime d'urgence en la date d'aujourd'hui, en présentant cet ordre à une autorité policière présente au siège de la Police fédérale de Curitiba».

La justice brésilienne reproche à Lula d'avoir reçu un luxueux appartement en bord de mer de la part d'une entreprise de construction en échange de faveurs dans l'obtention de marchés publics, ce qu'il a toujours catégoriquement nié, invoquant l'absence de preuves et dénonçant un complot visant à l'empêcher de briguer un troisième mandat.

«Je veux juste que la Cour suprême rende justice. Je ne veux aucun bénéfice personnel et qu'elle indique quel crime j'ai commis», avait déclaré Lula le 2 avril à Rio de Janeiro.

Ancien ouvrier, Luiz Inacio Lula da Silva, 72 ans, a présidé le Brésil de 2003 à 2011.

Lire aussi : Equateur : mandat d'arrêt contre l'ancien président Rafael Correa

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter