Emmanuel Macron annonce que la France va accueillir une partie des migrants du Lifeline

Emmanuel Macron annonce que la France va accueillir une partie des migrants du Lifeline© Felix Weiss Source: AFP
Le navire Lifeline transporte 234 migrants

Emmanuel Macron a annoncé que la France accueillerait «quelques dizaines d'individus par pays» parmi les passagers du navire Lifeline, qui a reçu le même jour l'autorisation d'accoster à Malte.

Le 27 juin, le Lifeline, ce navire affrété par une ONG allemande éponyme en Méditerranée et qui transporte à son bord 234 passagers, a reçu l'autorisation d'accoster à Malte. Le même jour, Emmanuel Macron annonçait que la France accueillerait une partie des migrants se trouvant à son bord.

La France fera ainsi partie des quelque six pays européens accueillant des migrants du Lifeline. Il s'agira de «quelques dizaines d'individus par pays» d'accueil, a expliqué Emmanuel Macron, à l'issue de sa visite au Vatican et de sa rencontre avec le pape François, qui lui a par ailleurs remis le titre de chanoine de Latran.

La veille, Axel Steier, représentant de l'association allemande Lifeline, interrogé par RTL, avait annoncé qu'il demanderait à l'Etat français d'accueillir le navire. Finalement, c'est le gouvernement maltais qui a annoncé qu'il acceptait que le Lifeline accoste sur son territoire. Il a, dans le même temps, assuré qu'il enquêterait et prendrait des mesures contre le navire «qui a ignoré les instructions données conformément aux règles internationales par les autorités italiennes».

Le Portugal avait été le premier pays à faire savoir, quelques heures avant l'annonce du président français, qu'il se tenait prêt à accueillir plusieurs migrants après leur débarquement à Malte, sur sollicitation du gouvernement maltais.

Lire aussi : Migrants : le navire Lifeline qui souhaite l'aide de la France sera-t-il le nouvel Aquarius ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter