L'Aquarius fera une escale technique à Marseille

L'Aquarius fera une escale technique à Marseille© Paul Barrena Source: AFP
L'Aquarius de l'ONG SOS Mediterranée

Le bateau humanitaire Aquarius a pris la direction de Marseille pour y effectuer une escale technique. SOS Méditerranée, qui l'affrète, affirme que Malte et l'Italie ont refusé au navire l'accès à leurs ports respectifs.

Ce vendredi 29 juin, la ville de Marseille s'apprêtera à accueillir le bateau humanitaire Aquarius. Ce navire doit en effet faire une escale de ravitaillement toutes les trois semaines. C'est à Catane, en Sicile, qu'elle devait initialement s'effectuer. Cependant, Frédéric Penard, le directeur des opérations de l'association SOS Méditerranée qui vient en aide aux migrants en mer, a annoncé que «le climat n'[étant] pas du tout favorable aux ONG en Italie», la cité phocéenne avait finalement été choisie.

«Cette fois-ci, nous avons choisi de ne pas nous diriger vers la Sicile, pour ne pas cristalliser l'attention sur cette escale et risquer qu'elle devienne un sujet de politique intérieure en Italie», a expliqué Frédéric Penard. L'ONG déclare avoir demandé l'autorisation d'effectuer une escale à Malte, mais le gouvernement le lui a refusé, sans autre explication.

Après avoir étudié la possibilité de faire escale dans différents ports de Méditerranée, l'ONG a finalement décidé d'opter pour le port de Marseille. «Ce n'est pas du tout une bonne nouvelle d'aller aussi loin pour une simple escale technique, ça représente cinq jours de voyage supplémentaire», a indiqué Frédéric Penard, qui dénonce un «gaspillage d’énergie supplémentaire». Sophie Beau, directrice de l'ONG, tient à préciser que «cet arrêt à Marseille est purement technique, ce n'est pas du tout une escale politique».

Les 630 migrants à bord de ce navire s'étaient vu refuser l'accès au port de Malte et en Italie, dans la nuit du 9 au 10 juin. Matteo Salvini, le nouveau ministre de l'Intérieur italien et chef de La Ligue, avait également refusé d'accueillir le navire en Italie. Ce n'est finalement que le 17 juin, dans le port de Valence en Espagne, que le bateau avait pu accoster.

Lire aussi : Migrants : l'Italie va séquestrer deux «bateaux fantômes» d'une ONG allemande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter