Israël : inculpation de l'ancien ministre de l'Energie, soupçonné d'espionnage pour l'Iran

Israël : inculpation de l'ancien ministre de l'Energie, soupçonné d'espionnage pour l'Iran© YARIV KATZ Source: AFP
Image d'illustration : l'ancien ministre de l'énergie israélien, Gonen Segev, au tribunal de Tel Aviv, en avril 2004

Le Shin Bet a confirmé l'inculpation de Gonen Segev, ancien ministre de l'Energie israélien. Accusé d'espionner l'Etat hébreu pour le compte de Téhéran, il a récemment été extradé vers Israël après son arrestation en Guinée équatoriale en mai.

Le service de sécurité intérieure israélien a confirmé dans un communiqué cité par Reuters le 18 juin l'inculpation de Gonen Segev pour espionnage au service de l'Iran. L'ancien ministre de l'Energie est incarcéré en Israël depuis son extradition de Guinée équatoriale, où il avait été arrêté au mois de mai.

Dans son communiqué, le Shin Bet affirme que lorsqu'il vivait au Nigeria, Gonen Segev aurait été recruté par les services de renseignement iraniens pour lesquels il serait devenu espion. Le renseignement israélien précise qu'après avoir établi des liens à l'ambassade iranienne du Nigéria en 2012, l'ancien ministre se serait ensuite rendu en Iran à deux reprises pour rencontrer ses interlocuteurs.

Alors qu'il aurait reçu des communications cryptées en provenance d'agents iraniens, Gonen Segev leur aurait communiqué des informations concernant le secteur de l'énergie israélien. Il est également accusé d'avoir mis en contact du personnel impliqué dans la sécurité de l'Etat israélien avec des agents du renseignement iranien, présentant ces derniers comme des hommes d'affaires.

Contactés par Reuters, les avocats de Gonen Segev n'ont pour l'heure pas souhaité commenter la situation.

Ministre de l'Energie israélien dans le milieu des années 1990, Gonen Segev a par le passé été inculpé dans un trafic d'ecstasy en provenance des Pays-Bas, il avait ainsi été emprisonné en Israël de 2004 à 2007 puis avait décidé de quitter le pays lors de sa libération.

Lire aussi : «Israël pense que l'isolement de l’Iran doit continuer», selon l’ex-ambassadeur israélien en France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter