Collusion avec la Russie : l'avocat de Trump demande une enquête sur l'enquête russe

- Avec AFP

Collusion avec la Russie : l'avocat de Trump demande une enquête sur l'enquête russe© Reuters Staff Source: Reuters
Image d'illustration : Donald Trump, président des Etats-Unis

Rebondissant sur l'enquête ouverte à propos d'une supposée ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016 et des soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Trump, l'avocat de ce dernier réclame une enquête sur l'enquête.

Rudy Giuliani, l'avocat du président américain, a demandé ce 17 juin l'ouverture d'une enquête sur «l'enquête russe». L'homme de loi met notamment en cause «la genèse [de cette enquête] qui s'avère être très très illégale et contraire à l'éthique».

Interviewé sur la chaîne CNN, l'avocat de Donald Trump s'est interrogé sur «ce qui a mené à la nomination du procureur spécial», s'exprimant en ces termes : «Il y a eu des choses bizarres [...] On veut que l'enquête Mueller fasse l'objet d'une enquête de la même manière que l'administration Trump a fait l'objet d'une enquête, et on aimerait avoir un rapport là-dessus, et on aurait alors la preuve qu'elle est aussi mauvaise que certains le pensent.»

L'enquête de Robert Mueller a été déclenchée en réponse au tollé provoqué par le limogeage par Donald Trump en mai 2017, du directeur du FBI, James Comey, qui supervisait jusqu'alors l'enquête russe. Le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions, s'étant récusé dans cette enquête, c'est son adjoint Rod Rosenstein qui a nommé et supervise le procureur spécial.

Le camp Trump a récemment redoublé d'attaques contre l'enquête Mueller. Sur son compte Twitter officiel, le président américain a dénoncé ce 17 juin «une chasse aux sorcières».

Dans un énième épisode de cette vaste enquête, le Washington Post a par ailleurs révélé qu'un autre ancien proche conseiller de Donald Trump, Roger Stone, avait eu un contact durant la campagne avec un ressortissant russe, qui lui avait proposé contre de l'argent des informations potentiellement nuisibles à Hillary Clinton, la rivale du candidat républicain. Roger Stone a affirmé avoir décliné l'offre.

Lire aussi : Accusé d'avoir détourné de l'argent, Trump qualifie ces attaques de «ridicules»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»