Bachar el-Assad pourrait rencontrer Kim Jong-un en Corée du Nord

Bachar el-Assad pourrait rencontrer Kim Jong-un en Corée du Nord© KOREA SUMMIT PRESS POOL / Syrian Presidency Telegram Page / AFP /
Kim jong Un et Bachar el-Assad

A quelques jours du sommet de Singapour qui devrait réunir pour la première fois Donald Trump et Kim Jong-un, l’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que Kim Jong-un recevrait son homologue syrien Bachar el-Assad.

L’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé ce 3 juin que Bachar el-Assad se rendrait en Corée du Nord afin d'y rencontrer son homologue nord-coréen Kim Jong-un. «Je vais me rendre en RPDC [République populaire démocratique de Corée] et rencontrer [...] Kim Jong-un», aurait déclaré le président syrien le 30 mai, alors qu’il recevait les lettres de créance du nouvel ambassadeur nord-coréen à Damas, Mun Jong-nam.

Selon cette même source, il aurait par ailleurs affirmé que «le monde salu[ait] les événements remarquables survenus récemment dans la péninsule de Corée grâce à l'envergure exceptionnelle et la sagesse du leadership de Kim Jong-un». Pour l’heure, les autorités syriennes n’ont pas confirmé cette information. Si cette visite a lieu, Bachar el-Assad deviendra ainsi le premier chef d’Etat à être reçu par le leader coréen dans son pays. Cela pourrait renforcer les relations qu’entretiennent Pyongyang et Damas depuis plusieurs décennies.

Cette annonce intervient alors que Kim Jong-un a multiplié ces dernières semaines les rencontres avec de hauts responsables étrangers. Après avoir rencontré à plusieurs reprises le président chinois Xi Jinping et le président sud-coréen Moon Jae-in, le dirigeant nord-coréen a reçu à Pyongyang le 31 mai, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui l’a invité à se rendre en Russie.

Ces rendez-vous précèdent un sommet historique qui devrait réunir Kim Jong-un et Donald Trump à Singapour, le 12 juin prochain. De son côté, Bachar el-Assad a été reçu à deux reprises par Vladimir Poutine dans la ville russe de Sotchi, où se sont tenus plusieurs sommets sur l'avenir politique de la Syrie.

Lire aussi : La Corée du Nord insiste sur sa «volonté de discuter avec les Etats-Unis à tout moment»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»