Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov invite Kim Jong-un à venir en Russie

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov invite Kim Jong-un à venir en Russie © Ministère des affaires étrangères russe
Sergueï Lavrov et Kim Jong-un à Pyongyang
Suivez RT France surTelegram

En visite à Pyongyang, Sergueï Lavrov a été reçu pour la première fois par le dirigeant nord-coréen. Lors de cette rencontre, il l'a invité à venir en Russie, affichant la volonté d'une coopération plus étroite entre la Russie et la Corée du Nord.

«Venez en Russie, nous serons très heureux de vous accueillir.» C'est en ces termes que Sergueï Lavrov a formulé son invitation à Kim Jong-un alors que celui-ci le recevait pour la première fois à Pyongyang, ce 31 mai.

Lors d'une rencontre visiblement riche en perspectives diplomatiques, le ministre des Affaires étrangères russe a transmis à Kim Jong-un «le salut le plus chaleureux» de Vladimir Poutine et «ses souhaits de succès dans les importantes initiatives entreprises sur la péninsule coréenne».

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov invite Kim Jong-un à venir en Russie © Ministère des affaires étrangères russe
Kim Jong-un accueille Sergueï Lavrov à Pyongyang

Durant sa visite à Pyongyang, Lavrov s'était au préalable entretenu avec Ri Yong-ho, le ministre des Affaires étrangères nord-coréen auprès duquel il a insisté sur son «attachement à la coopération la plus étroite possible avec la Corée du Nord au nom du règlement de toutes les tâches bilatérales et internationales».

Sergueï Lavrov a également déclaré avoir évoqué «les problèmes qu'il fa[llai]t régler afin de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne avec la création d'un système stable pour la paix et la sécurité».

C'est en avril, lors de la visite à Moscou du ministre nord-coréen des Affaires étrangères, que Sergueï Lavrov avait confirmé qu'il acceptait une invitation à se rendre à Pyongyang.

Cette rencontre intervient alors que l'organisation d'une rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un est sujette à plusieurs rebondissements. En effet, le 26 mai 2018, moins de 24 heures après avoir annulé ce sommet très attendu, le chef d'Etat américain a affiché son optimisme quant aux discussions avec la Corée du Nord, allant même jusqu'à évoquer le possible maintien d'une rencontre à Singapour.

Lire aussi : Corée du Nord : RT a assisté à la destruction du site d'essais nucléaires de Punggye-ri (IMAGES)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix