Erdogan accuse Israël d'attaquer les Palestiniens avec des «méthodes similaires à celles des nazis»

Erdogan accuse Israël d'attaquer les Palestiniens avec des «méthodes similaires à celles des nazis»© Pool Source: Reuters
Recep Erdogan lors du sommet avec le roi Abdallah II de Jordanie, l'émir du Koweït Sabah al-Ahmad al-Jabir al-Sabah et le président iranien Hassan Rohani

Lors d'un sommet avec plusieurs dirigeants du monde musulman, le président turc Recep Erdogan a condamné Israël pour ses actions militaires contre les Palestiniens de Gaza, après le bain de sang dans l'enclave palestinienne du 14 mai.

«Il n'y a pas de différence entre les atrocités subies par le peuple juif en Europe il y a 75 ans et la brutalité dont souffrent nos frères à Gaza», a lancé le président turc, Recep Tayyip Erdogan le 18 mai en ouverture d'un sommet réunissant les chefs d'Etat de pays musulmans à Istanbul. Ciblant la politique israélienne et celle de son Premier ministre Benjamin Netanyahou, il a accusé les dirigeants «d'un peuple qui a subi toutes sortes de tortures dans les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale» d'attaquer les Palestiniens «en usant de méthodes similaires à celles des nazis», en prenant pour référence la manifestation du 14 mai qui a vu la mort de 59 Palestiniens par des tirs israéliens.

Préalablement à l'ouverture du sommet, Recep Tayyip Erdogan a reconnu, devant des milliers de manifestants rassemblés dans le centre d'Istanbul, que le monde musulman avait «échoué dans le test de Jérusalem», n'ayant pas réussi à empêcher le transfert de l'ambassade américaine vers la ville sainte depuis Tel-Aviv.

«Les violations commises [par Israël] à Jérusalem et en Palestine s'expliquent par les divisions et les différends entre les musulmans eux-mêmes», a-t-il poursuivi.

«Nous devons nous sacrifier pour défendre nos lieux saints», a-t-il ajouté, en précisant que si les pays musulmans s'unissaient, «Israël ne pourrait pas poursuivre ses violations». Lors de ce rassemblement, le Premier ministre turc Binali Yildirim a pour sa part accusé Israël «d''imiter Hitler et Mussolini».

Recep Tayyip Erdogan a présidé le 18 mai un sommet de dirigeants du monde musulman regroupés au sein de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). A ce sommet, plusieurs dirigeants étaient présents comme le Premier ministre de l'Autorité palestinienne Rami Hamdallah, le roi Abdallah II de Jordanie, le président iranien Hassan Rohani, son homologue soudanais Omar el-Béchir, ainsi que les émirs du Qatar et du Koweït.

Lire aussi : Gaza : la Turquie expulse temporairement l'ambassadeur d'Israël

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter