Dopage : la Russie transmet à l'AMA des documents réfutant le témoignage de Rodchenkov

Dopage : la Russie transmet à l'AMA des documents réfutant le témoignage de Rodchenkov© Marc BRAIBANT Source: AFP
Image d'illustration

Le comité d'enquête russe a envoyé des documents à l'Agence mondiale antidopage (AMA) qui vont à l'encontre des déclarations de Grigory Rodchenkov concernant la substitution de tests antidopage aux Jeux olympiques de Sotchi.

Après avoir fortement été mise en doute par le Tribunal arbitral du sport (TAS), la crédibilité du  témoignage de l'ancien directeur du laboratoire antidopage de Moscou Grigory Rodchenkov, à l'origine des accusations de dopage d'Etat de la Russie, vient de prendre un nouveau coup. Le Comité d'enquête russe a transmis le 11 mai à l'Agence mondiale antidopage (AMA) des documents qui démentent les allégations portées par Grigory Rodchenkov concernant la manipulation des tests antidopage au laboratoire de Sotchi.

«Les enquêteurs ont réuni des preuves objectives réfutant le faux témoignage livré par [Grigory] Rodchenkov sur la livraison d'échantillons au laboratoire de lutte contre le dopage de Sotchi, leur stockage et la substitution de biomatériaux contenus dans ceux-ci par l'ouverture des flacons Bereg-Kit durant la nuit», a affirmé la porte-parole du Comité d'enquête dans des propos rapportés par l'agence Tass.

Alors que Grigory Rodchenkov affirmait que les tests en question étaient remplacés pendant la nuit par des échantillons «propres», le Comité d'enquête a expliqué qu'ils étaient en fait livrés pendant la journée, et que les analyses commençaient moins de deux heures après leur arrivée au laboratoire.

«Des copies des protocoles d'envoi des tests antidopage et des documents [attestant de leur suivi] ont été envoyées à l'AMA», a déclaré le Comité d'enquête, précisant que les documents en question concernaient une série de sportifs exclus à vie par les instances internationales suite aux accusations de Grigory Rodchenkov.

C'est en effet en grande partie sur la base du témoignage de Grigory Rodchenkov que le Comité international olympique (CIO) avait décidé de bannir la Russie des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang en début d'année, ainsi que de nombreux athlètes russes deux ans plus tôt aux Jeux olympiques de Rio. Mais fin avril déjà, le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait rendu un rapport extrêmement critique sur ce témoignage. Pour le TAS, les accusations portées par Grigory Rodchenkov ne sont corroborées par aucune preuve.

Lire aussi : Athlètes russes privés de JO sur la foi «d'indices» de dopage : quand la logique du CIO passe mal

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»