Elections américaines : dans le rapport du renseignement, aucune preuve d'ingérence russe

Elections américaines : dans le rapport du renseignement, aucune preuve d'ingérence russe
Capture d'écran du rapport du renseignement américain du 22 mars 2018

Depuis de nombreux mois, le renseignement américain accuse Moscou d'avoir voulu «semer la discorde» dans les présidentielles américaines. Mais dans son rapport à ce sujet, les arguments censés attester de cette version... sont surlignés en noir.

Les services de renseignement américains ont publié le 22 mars 2018 les résultats de leur enquête sur la supposée ingérence russe qui a précédé l'élection de Donald Trump. Objectif : démontrer l'ingérence russe présumée tout au long de la campagne présidentielle aux Etats-Unis.

Mais après analyse du document, il est presque impossible de dégager les arguments du rapport. Et pour cause, si le document contient de nombreuses accusations d'actions présumées du Kremlin, les arguments censés en attester sont surlignés en noir et donc illisibles pour le public. 

Auteur: RT France

Lire aussi : Pas de collusion entre Trump et la Russie, selon le rapport final du House Intelligence Committee

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.